NYC, may we meet again.

7/18/2018


C'est un peu particulier pour moi de reprendre ce blog après une absence si longue. C'est comme si je ne savais plus écrire, que je doutais de mon récit. Je m'y remets doucement, mais sûrement, j'espère.
Cet été, j'ai eu la chance de m'évader, dire merde à mon appartement tout gris et ma routine, pour découvrir la belle côte Est et ses villes qui font rêver. Ca faisait un bout de temps déjà que je rêvais d'explorer NYC et ses immeubles intimidants, et c'est enfin chose faite.
Je n'y ai malheureusement passé qu'une petite journée, comme un avant goût tout doux avant, je l'espère, d'y retourner plus longuement un de ces jours. 




C'est accompagnée de Merle (que je ne présente plus) et de mon copain que je suis partie à l'aventure, dans le cadre d'un mariage d'amis (dont j'ai d'ailleurs été la photographe officielle, mais je vous montrerai ça plus tard). Alors on a pris la voiture et nos plus beaux sacs à dos en direction du Connecticut et ses jolies collines. 
J'adore être sur la route, voir de nouveaux paysages, sortir de ma zone de confort, rencontrer de nouvelles personnes. Les voyages sont de loin les meilleurs moments de ma vie. Je m'y sens apaisée, invincible et motivée. Au milieu de ma dépression, c'est une vraie bouffée d'air frais.


NYC était à la hauteur de mes attentes, grande, belle et unique. Moi qui ai vécu à Los Angeles, c'est tout à fait autre chose. A la hauteur de sa réputation, cette ville pue les poubelles comme aucune autre. Il y faisait très chaud lorsque l'on s'y est rendu, ce qui a rendu la visite compliquée pour moi et mon corps à la traine. On a mangé à Champs, un dinner vegan à Brooklyn et nous nous sommes baladé dans les environs. C'est clairement un quartier où j'adorerai vivre à un moment de ma vie. Ayant grandi en banlieue parisienne, je me sens à l'aise dans les rues étriquée et les passants trop nombreux (contrairement à mon compagnon, qui lui, rêve d'espace et d'intimité).


En parlant de mon copain, j'ai eu l'occasion de rencontrer sa famille durant ce voyage et c'est bien la première fois qu'une de mes belles familles ne me déteste pas. Youhou, victoire. Moi qui suis loin de mes proches depuis bientôt 3ans, ça m'a fait du bien de me retrouver dans un cadre familial sain et bienveillant. Ca m'a d'ailleurs tellement plu que je ne voulais plus partir! 







Et vous, vous êtes déjà allé à NYC? Si oui, vous avez des adresses à me faire découvrir pour mon prochain passage?

Entre deux articles, vous pouvez me retrouver



You Might Also Like

0 commentaires

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram