Home x Bons plans déco pour poches vides.

9/13/2016



Il y a quelques temps de cela, je vous avais parlé de mon appartement en plein coeur de Los Angeles dans l'article au nom si original et surprenant : "Mon chez moi, Part 1". Sauf que depuis, ça a pas mal changé. En effet, prise dans un conflit avec nos colocataires, on a déménagé dans l'immeuble d'en face. Bye Bye mur en brique, Jacuzzi, hauts plafonds et piscine. On va pas se mentir, cet appartement était probablement le plus sublime dans lequel je serais amenée à vivre au cours de vie. Mais c'est aussi très certainement celui dans lequel je me suis sentie le plus mal, compte tenue de ma situation globale à ce moment là, ainsi que du fossé immense qui séparait les attentes de chacun au sujet de cette maison. C'était invivable et ridicule, pour chacun d'entre nous. Je devenais de plus en plus incontrôlable et les manifestations de mes qualités se raréfiaient considérablement. Alors quand ils nous ont parlé de l'idée de nous montrer la sortie, on a pas demandé notre reste, et on s'est cassé, vite fait bien fait ! Je crois qu'en 10 jours on avait vidé les lieux.

On a pris la super décision d'emménager avec une copine à nous, qui était en conflit avec leur coloc du moment. Bonnes poires, on lui a fait une place dans nos valises, et dans notre chez nous. On lui a fait un prix tout doux, elle a eu une place de choix dans nos coeurs et on s'est montré très indulgents sur certains points. Elle a très vite quitté son boulot, décidé que payer le loyer était superflu, adopté un chat qu'elle a négligé dans la foulée (jusqu'à nous faire payer des milles et des cents pour sauver l'animal en souffrance par sa faute, accessoirement), volé tout ce qui lui passait sous la main, collecter toutes sortes de déchets dans le taudis qui lui servait de chambre et ce genre de petits détails qui faisaient tout son charme.



Là aussi, évidemment, je suis devenue hors de contrôle. Je me voyais sombrer à nouveau, très rapidement, dans un tourbillon assez terrifiant. Je ne me sentais en sécurité nulle part, pas même chez moi. Je n'osais même plus quitter l'appartement, sachant qu'elle allait en profiter pour se glisser dans ma chambre, à la recherche d'un butin quel qu'il soit. On en arrivait à tout cacher dans notre coffre fort (entendre : chambre), jusqu'aux paquets de pâtes. On avait même arrêté de faire les courses, sachant qu'elle engloutirait tout. Notre salon était devenu un No Man's Land des plus sinistres. C'était invivable, angoissant. Cette situation nous drainait, mon mec et moi, et surtout s'immisçait entre nous. On lui a donc demandé de partir, de façon très (trop ?) polie. Elle a tout rejeté en bloc, à chaque tentative d'expulsion cordiale de notre part. Jusqu'au moment où, fidèle à moi même, j'ai laissé parlé ma Mrs Hyde, et j'ai donc explosé, de façon simple et efficace (sans la moindre violence physique d'aucune sorte). Le lendemain, elle était partie.



On s'est donc retrouvé avec un appartement entier rien qu'à nous, dans lequel on pouvait enfin se sentir bien, et puis un chat. Parce que oui, bon, elle a laissé le chat. Ce qui, entre nous, est pas plus mal, parce que c'est le meilleur chat du monde. En effet, Ali, bien qu'elle soit moche et qu'elle ait un nom nul (j'aurais pu trouver tellement mieux si on m'avait demandé mon avis), elle est dans le Top 5 des meilleurs chats du monde. Genre elle va chercher la balle (la souris) et la ramène. Et nous suit partout, et aime être portée sur l'épaule. Et accourt à toute vitesse quand elle entend de l'eau, pour la regarder couler (d'ici 6 mois elle fera des brasses). Bref, bien qu'elle demande une énergie considérable, Ali est fabuleuse, et je l'aime tout particulièrement. Pour le moment, on a pris la décision de se considérer comme sa famille d'accueil, histoire de pas se mettre trop de pression (parce que j'ai déjà un chien - dont je te parle dans mon article "il était venu le temps du changement" et un chat qui m'attend patiemment en France), mais bon, il y a de grandes chances qu'on finisse par l'adopter, hein.



Tout le temps de la colocation trop nulle, on a absolument rien touché niveau déco. Genre RIEN. On a posé les meubles qu'on avait, ils ont branché la TV, et c'est tout. Tout mon amour pour la décoration passait dans la chambre, que je bichonnait tant que je pouvais, en y ajoutant plantes et objets de seconde main. Mais j'étais particulièrement frustrée de devoir laisser ce grand salon à l'abandon. Il méritait mieux. C'est donc soulagés et excités que l'on s'est attelé à ce nouveau projet de taille, à peine avait elle passé la porte. On a peu dormi, beaucoup couru, et en à peine un mois, notre appartement n'est absolument pas reconnaissable. Le salon que nos amis fuyaient jusqu'à maintenant, se trouve désormais être un lieu de détente, où l'on aime se réunir. 

La perfectionniste que je suis est encore très loin du résultat que j'espère, mais Brian et moi adorons nous investir dans ce délire plein d'amour, constater nos progrès en regardant en arrière, chiner, débusquer, cumuler, échouer, recommencer, et s'affaler dans notre nouveau canap pour se dire qu'on déchire grave. 
Il faut savoir qu'absolument tout, jusqu'au moindre détail (sauf rares exceptions) sur ces photos est de seconde main ou gratuit. Cette décoration est donc clairement accessible à n'importe quel budget, et je te donne mes bons plans (oui, adaptés à la France, tu t'en doutes) dès que je termine mon histoire interminable.

C'est assez frustrant de se dire que d'ici quelques mois, cet appartement ne sera qu'un joli souvenir, étant donné qu'on a pris la décision d'emménager à Long Beach (dont je te parlais dans mon article "Long Beach, California") pour 2017. Je suis tellement excitée de cette nouvelle aventure ! Et qui sait, on emménagera peut être dans une petite maison avec jardin éclairé à la lueur des guirlandes lumineuses, PAS LOIN DE LA MER. Et à nous le réagencement, le déballage de cartons, trouver une place pour chaque chose... J'aime tellement emménager, c'est fou ! (Déménager, par contre, c'est une autre histoire...) Et surtout, je serais ravie d'avoir enfin un appartement lumineux, qui ne rend pas toutes mes plantes incroyablement tristes !







CHINER 
Les endroits où la seconde main est reine sont nombreux. Il est vrai qu'il faut aimer l'effet de surprise, car tu ne sais jamais sur quoi tu tomberas jusqu'à ce que tu t'y rendes et que tu y aies investi du temps et de l'énergie. Mais en contrepartie, tu as la garantie que les jours de bonne pioche, tu auras trouvé des pièces rares (que tu ne retrouveras pas chez tous tes copains, du moins) et à bas prix.
* Emmaüs, La Ressourcerie, etc. *
Ces petites associations sont adaptées à un budget très serré et fonctionnent par système de dons. Tu peux donc y trouver aussi bien des classiques que des objets farfelus. Fais bien attention aux horaires d'ouverture, prépare des sacs et réserve quelques heures de ton temps.
* Les Vide Greniers. *
C'est fou comme les vide greniers me manquent. Ici, on a des Garage Sales, qui, comme leur nom l'indique, sont des ventes dans des garages (ou jardin). Les gens vident leurs placards devant leur maison. C'est sympa, mais bon.
En plus d'avoir une ambiance particulièrement conviviale, le choix est souvent assez large. Lorsque je collectionnais encore les personnages Disney, j'en trouvais jusqu'à 60 par vide grenier. 
* Le BonCoin. *
Ici, on a Craigslist. C'est relativement la même chose, sauf que le site internet de Craigslist est affreusement immonde. On a une section "gratuit", mais je ne sais pas si c'est aussi le cas sur le Bon Coin (hésitez pas à me dire). Il faut fouiller, contacter, aller chercher, mais au moins vous savez ce que vous gagnez avant de vous déplacer. On a récupéré nos 3 bureaux, notre grande table, le petit miroir, quasiment toutes nos chaises, 

FAIRE LES POUBELLES.
Non, je ne vous propose pas de fouiller les poubelles de vos voisins au sens propre du terme. Juste de garder l'oeil ouvert sur ce qui dépasse, si ça mérite votre intérêt. J'ai récupéré tellement de trucs comme ça, du bout de bois sur la plage qui me sert de porte bijoux, au meuble pour le tourne disque, en passant par des cadres, des pots en terre cuite, un mannequin en tissus, L'IMMENSE MIROIR SUR LA TABLE DE LA SALLE A MANGER, et tellement, tellement d'autres choses. Même si c'est moche ou un peu cassé, la plupart du temps, j'ai une idée pour l'utiliser, d'une façon ou d'une autre. Puis au pire, on remet sur le trottoir.

DONNER UNE SECONDE VIE A VOS OBJETS.
Internet (et tout particulièrement Pinterest) regorge d'idées. Servez vous en. De la bouteille de limonade, au jouet cassé, en passant par vos petites cuillères ou vos meubles qui tombent en pièces, tout peut être réutilisable, et peut donner une nouvelle jeunesse à un endroit. Que ça soit un meuble ou une babiole, c'est toujours plaisant de faire des choses avec ses mains. 





J'espère que la visite t'a plu, et que tu hésiteras pas à faire un coucou la prochaine fois que tu passes dans le coin !


Entre deux articles, vous pouvez me retrouver



You Might Also Like

2 commentaires

  1. J'adore cet article!

    Après un an à vivre dans mon appartement, je commence enfin à me l'approprier un peu, et j'ai envie de changer plein de choses niveau décoration! J'adore toutes tes plantes vertes, chez moi, Clitoris aime bien les manger donc elles ne font pas long feu malheureusement...

    Bisous <3
    Lisa

    RépondreSupprimer
  2. C'est tellement cool d'avoir réussi à dénicher autant de choses, tout va tellement bien ensemble je suis trop fan !

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram