Los Angeles, c'est pas - que - ce que tu crois.

5/28/2016



 Temps de Lecture : 4 minutes


FR Avant d’atterrir à Los Angeles, je n'en avais vu que très peu concernant cette ville. C'est à peine si je pouvais la pointer sur une carte... Je n'avais donc qu'une idée extrêmement floue et n'avais pas d’attentes particulières. Je pense que je voyais LA comme le temple du mauvais goût pas assez Kitsch pour être intéressant. Si je devais décrire la légère idée que je me faisais de cet endroit, je parlerai de gens oranges, avec des chihuahuas dans les bras, de la mal bouffe, des businessmen, des plages couvertes de bronzeurs en mal d'attention, des muscles saillants, le culte du tourisme, etc. 
En atterrissant, j'ai cependant découvert un Los Angeles très loin de mes premières idées. En effet, par hasard et par chance, l'auberge que j'avais réservé se trouvait à DownTown, ce joli bout de Los Angeles particulièrement taboo, pour des raisons mystérieuses (je parierai sur le fait qu'il y a encore 10 ans ce coin de la ville n'était quasiment pas habité et vraiment "mal famé" selon les médias) bien qu'il soit sans cesse assailli par les tournages.

EN Before landing in Los Angeles, I had seen very little about this city. It's just if I could point to a map ... So I had a very vague idea and had no particular expectations. I think I saw LA as the temple of bad taste Kitsch not enough to be interesting. If I had to describe the slightest idea that I had of this place, I will speak of oranges people with chihuahuas in the arms of junk food, businessmen, covered beaches bronzers bad attention, protruding muscles the cult of tourism, etc.
On landing, however, I found a Los Angeles far from my first ideas. Indeed, by chance and luckily the hostel I had booked was in DownTown, this pretty piece of Los Angeles particularly taboo, for mysterious reasons (I'll bet on the fact that there are still 10 years this corner of the city was virtually uninhabited and really "bad part" according to the media) although it is constantly beset by shootings.




FR Mais plus le temps passe et plus les supports visuels représentant ma ville sur lesquels je tombe sont nombreux. Entre vlogs, photographies, articles de blogs ou magazines, vous êtes apparemment bien plus nombreux que je ne le pensais à être attirés par ma chère Californie
Mon problème, c'est que je réalise maintenant d'où venait mon étrange vision de L.A : de tous ces fameux supports visuels. -oui, je sais, je suis maître en l'art de la perspicacité- En effet, je ne retrouve absolument pas ma ville dans tout ce que je vois, et j'en suis vraiment confuse. J'ai comme l'étrange impression de regarder des photos de la Tour Eiffel partout pour illustrer Paris, ce qui ne colle absolument pas avec le Paris de la plus grande majorité des parisiens, qu'on soit clairs. Hollywood est à Los Angeles ce que la tour Eiffel est à Paris, tu vois l'idée...
Pour être honnête, Los Angeles, à travers mes yeux, est beaucoup moins scintillante que celle que l'on veut bien vous montrer, elle est sale, abîmée, un peu tarée, fêlée, elle ne sent pas très bon, mais elle est définitivement bien plus authentique et sincère, et c'est comme ça que je l'aime :  vraie, gluante et pleine de défauts. Ma Los Angeles n'est évidemment pas que ça, elle sait être calme et naïve, reposante et reposée, douce, charmante, touchante. Ma Los Angeles est éclectique, et consciente de ses failles, qu'elle ne tente pas de cacher sous la tapis. Elle ne regorge pas de blancs riches cis mais hurle à la diversité. Elle crie, elle pleure, elle rit aux éclats, méprise et enveloppe, elle est spontanée, et surprenante. Si surprenante. L'architecture de ma Los Angeles est divine et regorge de surprises, elle est subtile et si détaillée. 

EN But the more time passes and more visuals representing my city in which I fall are numerous. Between vlogs, photographs, blogs, articles or magazines, you are apparently many more than I expected it to be attracted to my beloved California.
My problem is that I now realize where did my strange vision L.A: all these famous visuals. -Yes, I know, I am master in the art of perspicacité- Indeed, I absolutely do not find my city in everything I see, and I'm really confused. I get the strange feeling to look at pictures of the Eiffel Tower over Paris to illustrate, which does absolutely not fit with the Paris of the vast majority of Parisians, that is clear. Hollywood is in Los Angeles what the Eiffel Tower is to Paris, you get the idea ...
To be honest, Los Angeles, through my eyes, is much less glittering than that one wants to show you, it is dirty, damaged, some calibrated, cracked, it does not feel very good, but it is definitely more genuine and sincere, and that's how I love: true, sticky and full of defects. My Los Angeles is obviously not that much, she knows to be calm and trustful, relaxed and rested, fresh, charming, touching. My Los Angeles is eclectic, and aware of its flaws, it does not try to hide under the carpet. It does not full of rich white cis but screams to diversity. She screams, she cries, she laughs loudly, and despises envelope, it is spontaneous and surprising. So surprising. The architecture of my divine and Los Angeles is full of surprises, it is subtle and detailed.



FR Tout d'abord, j'évite soigneusement tout ce qui est Hollywood et Santa Monica, contrairement à bon nombre de touristes qui s'y ruent et y passent la majeur partie de leur séjour. J'ai du voir le Strip deux fois, et encore, parce que j'avais quelque chose à y faire. C'est petit, tout est affreusement cher, ça parle beaucoup trop français à mon goût, et ça sent la pompe à fric à plein nez. Je comprends tout à fait que ce soit un des endroits emblématiques de LA et que le Check Out soit nécessaire pour bon nombre de voyageurs, mais il est vrai que cet endroit ne fait absolument pas partie de mon paysage. 

Je préfère largement Venice à Santa Monica, car bien qu'elles soient géographiquement collées, l'ambiance est sensiblement différente. Ces deux plages sont blindées d'argent et très superficielles, qu'on se le dise. Mais Venice a au moins "le mérite" d'être le miroir vulgaire et grossier de ma Los Angeles, et non pas le miroir d'une illusion, comme peut l'être Santa Monica. 

Les endroits dans lesquels je me sens particulièrement à l'aise sont Echo Park (bien que ridiculement victime de gentrification et actuel temple du Hipster, j'aime un prendre un break de temps en temps), Downtown et ses mille et uns Buildings, Venice Beach décrite ci dessus, Arts District et son Street Art à tous les recoins, SkidRow, la plupart du temps (un post au sujet de ce quartier est dans ma To-Do List depuis un bon moment déjà, il serait sérieusement temps que je m'y atèle dès que j'ai un peu de temps devant moi), Griffith Park et son fabuleux Observatoire qui offre une vue imprenable sur Los Angeles.

EN First, I carefully avoid all that is Hollywood and Santa Monica, unlike many tourists who flock to it and spend the major part of their stay. I can see the strip twice, and yet, because I had something to do there. It's small, everything is terribly expensive, it is much talk too French for my taste, and it smells pump money full nose. I totally understand that it is one of the iconic places of LA and the Check Out the need for many travelers, but it is true that this place is absolutely not part of my landscape.

I much prefer Venice to Santa Monica, because although they are geographically glued, the atmosphere is quite different. Both beaches are armored money and very superficial, let it be said. But Venice has at least "deserves" to be vulgar and coarse mirror of my Los Angeles, not the mirror of illusion, as can be Santa Monica.

The places where I feel particularly comfortable are Echo Park (although ridiculously victim of gentrification and the present temple Hipster, I like a take a break from time to time), Downtown and its thousand Buildings, Venice Beach described above, Arts district and its Street Art at every corner, SkidRow, most of the time (a post about this district is my to-Do List for a long time already, it would be seriously time I m 'y atèle soon as I have some time on my hands), Griffith Park and its fabulous Observatory with breathtaking views of Los Angeles.



FR Du coup, mon Guide du Touriste ne ressemblera vraiment pas à ceux que vous pouvez trouver aux quatre coins d'Internet.

Je vous conseillerai d'aller vous balader dans les rues souvent désertes d'Arts District (notons qu'il est relativement facile de s'y garer), en profiter pour vous prendre pour Jésus et marcher sur Los Angeles River, prendre une bière à Villains Tavern, vous faire tout petit dans la sublime Saint Sophia Greek Orthodox Cathedral, aller admirer un coucher de soleil à Griffith Park Observatory, errer silencieusement dans les Venice Canals, de nuit, de préférence - et passer le bonjour à l'Hippo le pédalo de ma part -,aller Pic-niquer en compagnie des oies et des nénuphars à Echo Park Lake, aller jouer les fangirls autour du manoir des soeurs Halliwell (dont je t'ai parlé ici), prendre des photos de Santa Fe Cathedral (à Downtown) - et me raconter si vous osez entrer à l'intérieur, ce qui n'a malheureusement jamais été mon cas -, passer les portes du sublimes Bradbury Building, passer à côté du Angels Flight,  impérativement vous rendre à The LastBook Store (et vous ruiner en bouquins si c'est votre truc et qu'il vous reste suffisamment de place dans votre valise, mais surtout, n'oublie pas de visiter l'étage supérieur aussi), faire un tour à la galerie d'Art The Hive, participer à l'ArtWalk, prendre une pâtisserie à Pitchoun si la France te manque, déjeuner à Grand Central Market parce que c'est toujours chouette à visiter, jeter un oeil au BROAD (musée d'Art Contemporain gratuit mais nécessité de réserver les tickets en avance) et pourquoi pas finir en venant boire une bière sur mon Roof ? 

EN So, my Tourist Guide really does not look like those you can find all over the Internet.

I advise you to go wander the streets often deserted Arts District (where it's easier to park), take the opportunity to take you to Jesus and walk on Los Angeles River, have a beer at Villains Tavern, you do little in the beautiful Saint Sophia Greek Orthodox Cathedral, admire a sunset in Griffith Park Observatory, wander silently through the Venice Canals at night, preferably - and say hello to the Hippo pedalo from me - go Pic-nic in geese and company water lilies in Echo Park Lake, go play fangirls around the mansion Halliwell sisters (which I told you about here), take pictures of Santa Fe Cathedral (Downtown) - and tell me if you dare to go inside which unfortunately never been my case - through the gates of the sublime Bradbury Building, see the Angels Flight, imperative you get to the LastBook Store (books and ruin you if that's your thing and that you still have enough room in your suitcase, but above all, do not forget to visit the top floor too), take a tour to the Art gallery of the Hive, participate in ArtWalk, take a baking at Pitchoun if you miss France, lunch at Grand Central Market because it is always nice to visit, take a look at The BROAD (free Contemporary Art museum but need to book tickets in advance) and why not finish from a beer on my Roof?













Et toi, tu es déjà venu à Los Angeles ? Tu as déjà visité un des quelques endroits que je te conseille de visiter ? Si oui, qu'en as tu penser ? 


Entre deux articles, vous pouvez me retrouver



You Might Also Like

0 commentaires

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram