Féminisme : La place de l'argent dans un premier rencard.

3/05/2016



Temps de lecture : 7 minutes.






Aujourd'hui, j'enfile ma combinaison de Féministe Bonnasse, et j'aborde un sujet qui me fait me dresser les cheveux sur la tête (ce qui ne me rend curieusement pas moins bonne, je vous rassure) : l'argent dans les relations sentimentales


L'autre jour, je chillais sur Facebook, tranquille, sans pression, et là, je tombe sur le poste d'une nana qui se plaint de son dernier rencard. Je vous explique : elle était sidérée que le mec n'ait pas payé ses consos et ne l'ai pas gentiment déposé dans un Taxi (aux frais du Prince) afin de s'assurer qu'elle rentre confortablement. Elle a donc tout naturellement pris la décision de ne pas le revoir, parce qu'il n'était pas assez Gentleman à son goût. Je me suis donc emparée d'un Giga Bucket de PopCorn et me suis empressée de lire les commentaires. Elle explique le plus naturellement du monde que pour elle, c'est une règle d'or de n'avancer aucune monnaie lors d'un premier rendez vous, que c'est la moindre des choses pour le mec de payer, et qu'elle refuse d'être féministe dans ce genre de situations, parce qu'elle enchaîne les rencards et que ça lui coûterait bien trop cher d'être indépendante.

Avant de continuer, mettons nous d'accord :
_ Si tu es du même avis que cette demoiselle, s'il te plaît, je t'en prie, lis la suite et penses y.
_ Si tu es sidérée par la logique de cette nana, continue à lire et aimons nous.
_ Si tu n'en as rien à faire et que le sujet t'ennuie, tu peux fermer la page et revenir pour un autre Topic, promis, je ne t'en voudrais pas. 
_ Ce post est orienté hétérosexuel compte tenu de la problématique exposée, je vous prie de m'excuser. 




Donc.

Tout d'abord, loin de moi l'idée de Bully cette personne. Elle a ses propres opinions, et ceci ne me regarde pas, étant donné qu'elle ne fait de mal à personne en agissant de la sorte (à part à elle même, d'une certaine façon). Par contre, j'ai trouvé intéressant le fait de prendre son post en exemple, car en réalité, il n'est que le reflet de notre société dégueulante de sexisme et de capitalisme

Parce que oui, en 2016, les cas de nenettes exigeant d'être 'traitées comme des Princesses ' sont loin d'être isolés, comme l'attestent ce genre de posts florissant un peu partout sur la toile, ainsi que les profiles Tinder, AdopteUnMec, etc.

Et parce que oui, en 2016, les cas de nenettes considérant qu'être 'traitées comme des Princesses' passe nécessairement par l'argent sont tout aussi nombreux. 

Je ne les blâme pas, et suis bien consciente que l'on est face à un symptôme du sexisme, et non pas la source. Ces femmes considérant l'argent comme un facteur important de la réussite d'un homme ne sont finalement que des victimes de notre société oppressive et absolument pas l'inverse. 

Je suis éreintée d'être à chaque moment de ma vie confrontée à tant d'exemples du schéma genriste dans lequel tout individu intégré dans la société actuelle évolue et se façonne. Schéma qui n'a de cesse de se reproduire, encore et encore, de générations en générations. Schéma à la con, qui s'est immiscé dans chacun de nos réflexes primaires. 

Mais ne nous dispersons pas et attaquons nous seulement à l'exemple cité ci dessus pour aujourd'hui. 

Si nous nous penchons sur ce que cette jeune femme avance, nous pouvons en tirer la conclusion évidente que pour elle, l'homme doit payer pour le premier rendez vous.
Or, on paye pour quelque chose que l'on désire, lorsque le désir n'est pas réciproque ou du moins pas au même niveau. La demande avance l'argent pour accéder à l'offre. 
La femme est elle l'offre ? Est elle, finalement, juste à la disposition de l'homme contre compensation financière ? Peut être ne désire t elle pas vraiment rencontrer cet homme et partager ce moment avec lui. La femme accepte t elle donc de s'infliger des situations inconfortables, contraignantes et apparemment inutiles par appât du gain ?
L'homme quant à lui, est il si inintéressant que seul son porte monnaie constitue sa valeur ? Est il si dépourvu d'émotions qu'il achète la compagnie d'une femme comme il pourrait louer un film en VOD ?
Quand un homme et une femme rentrent chacun chez soi après un premier rencard, pensent ils à la transaction qu'ils ont opéré quelques heures durant ? 
Le premier rendez vous est il de la prostitution dissimulée ? 

Naïvement, j'ai toujours vu mes premiers rencards comme une nouvelle découverte saupoudrée d'une pointe de surprise, agrémentée d'un zeste de magie, parfois. Mais surtout comme un échange égalitaire et émotionnel, dans lequel l'argent n'avait aucunement sa place. Mais j'étais sûrement complètement à côté de la plaque. Ce qui explique pourquoi j'ai parfois eu l'impression d'avoir affaire à des gros cons. Là où ils voyaient un échange monétaire, je ne voyais qu'un simple partage humain, quelle sotte. Il n'étaient finalement pas les goujats que je pensais, simplement de merveilleux hommes d'affaire. Je ne savais juste pas lire entre les lignes du mode d'emploi sociétal.

Un peu de sérieux.

Je n'ai absolument rien contre le fait de se prostituer, vraiment. C'est quelque chose que je respecte profondément, lorsque c'est un acte explicite. Lorsque l'offre et la demande ont conscience de leurs rôles. 
Je n'ai rien non plus contre les personnes qui trouvent agréable de se faire entretenir. Une fois encore lorsqu'elles en ont conscience. Lorsque ce fait n'interfère pas dans le rapport humain, lorsqu'il ne vient pas brouiller son jugement de l'autre. 
Ce ne sont que des billets, des bouts de papier, merde. Ils ne sont ni source de bonheur, ni des exhausteurs de goût. 
L'humain doit avant tout être apprécié pour ce qu'il est profondément, et non pas pour ce qu'il possède. 
Ca se saurait si la valeur de l'humain dépendait de ses ressources matérielles, si partager une relation de couple avec quelqu'un d'aisé pouvait la rendre de meilleure qualité. 
Guess what ? Il y a des gens affreux blindés d'oseille, et des personnes merveilleuses sans un sous. 
Bannissons cette triste et interminable période durant laquelle le mâle ne peut prétendre approcher la femelle qu'en brandissant un présent (Souvent une pinte, lorsqu'il s'agit de l'espèce humaine) et la femelle ne lui accorde qu'une attention proportionnelle à la qualité du présent proposé. Ce sont des comportements primitifs et nous sommes capables d'attitudes bien plus censées et réfléchies. Alors déconstruisons ensemble ce schéma oppressif, et esquivons main dans la main ces réflexes nocifs. 
_ Hommes, arrêtez de nous mettre votre argent sous le nez et partez du principe que l'on s'en fiche de la taille de la liasse qui rempli votre poche.
_ Femmes, arrêtons de voir ces messieurs comme des machines à sous auxquelles on tourne le dos lorsqu'elles ne nous couvrent pas d'or. 
_ Humains, voyons nous uniquement lorsque les deux parties le désirent sincèrement, et mettons l'argent de côté, ne le laissons pas être un frein ou un booster à la relation. Nous avons des collègues pour ceci. Faisons même l'expérience de rendez vous où l'argent n'a jamais à pointer le bout de son nez. Baladons nous dans un endroit sympa, pic niquons, assistons à des concerts gratuits, retrouvons nous devant un film proposé par Netflix. Arrêtons de nous voir comme des espèces si différentes aux rôles bien distincts.  ET PARTAGEONS LA NOTE.



Et toi, comment tu appréhendes tes premiers rendez vous, financièrement parlant ?


Entre deux articles, vous pouvez me retrouver





You Might Also Like

27 commentaires

  1. Mais elle est complètement idiote cette fille ! Moi je propose même de payer l'addition au mec ! Dès le début je veux montrer que je peux subvenir à mes besoins, que je n'ai besoin de personne pour m'acheter mon litrons de bière ! (là ça fait bucheronne quand même le "litron" ^^)
    Bref je ne suis pas d'accord avec cette fille, c'est aux prostitués qu'on paye le verre MDR
    biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahahah !!
      L'indépendance (qui plus est financière) est à mon sens une bonne base sur laquelle fondée une éventuelle relation, oui :)
      Merci d'avoir réagi ! <3

      Supprimer
    2. Après réflexion, je reviendrai juste sur le fait que comme je l'ai dit plus haut, il est important pour moi de ne pas pointer cette femme du doigt, et pour moi, ce n'est pas à elle qui est à blamer, mais de façon plus générale, la société dans laquelle chacun d'entre nous évolue, et qui laisse une empreinte plus ou moins conséquente sur nous. :)

      Supprimer
  2. Tu pointes quelque chose de très intéressant : le fait d'accepter une gratification financière (même sous l'angle de la galanterie) fausse le rapport. En effet, certains ont tendance à revendiquer certaines privautés vu qu'ils ont payé le restau... et certaines peuvent être gênée de refuser un bisou ou plus car monsieur a raqué. Au final, jouer à la princesse ne rend jamais service aux femmes et les prive de leur de liberté.
    Perso, j'aurai tendance à jouer les gentlewomen et à payer la note : ainsi je conserve mon indépendance et je pose des jalons pour une relation équilibrée et saine (c'est mon avis, hein).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment ravie que ce sujet t'ait parlé.
      Lorsque l'on paye pour un service, l'on apprécie qu'il soit à la hauteur de nos attentes, et le contraire est une source de frustration conséquente. D'où les complaintes de nombreux mâles qui se voient "dormir sur la béquille" après un premier rendez vous, pour lequel ils ont allongé la monnaie.
      L'indépendance financière n'est, en effet, vraiment pas à prendre à la légère, et les cas extrêmes d'abus sous couvert d'une rémunération financière implicite sont bien plus fréquents que l'on veut bien le croire.
      En tout cas, merci pour ta réaction, qui m'a beaucoup plu !

      Supprimer
  3. L'argent compte, je suis obligée de l'admettre maintenant que je fréquente quelqu'un qui gagne très bien sa vie au moment où je gagne le moins... Ça implique une certaine organisation et une répartition inégale des dépenses et des tâches... Et la dessus le premier rdv m'a bien aidé ! La minette de 20 ans fauchée qui sort avec un quarantenaires bien logé on la connait cette histoire ! Ouh la vilaine croqueuse de diamant ! Et il aurait pu en croire autant, mais non la gamine elle a son ego qui touche un peu le porte monnaie - surtout quand il est vide - alors le premier rencard elle est passée devant lui et elle a tout payé. Hop ! Et oui avec moi chéri c'est pas pareil, je ressemble à une princesse ( les premiers rencards hein, dans mon palais je suis la reine du jogging ) mais justement se comporter comme une princesse est-ce que ce n'est pas aussi profiter de ses propres richesses ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes !
      En même temps, connaissant la Myosotis, je n'en attendais pas moins de toi *coeur*
      Merci pour le partage de ton expérience qui tombe pile dans le thème !
      Porte toi bien, et profite de ton chéri !

      Supprimer
  4. Ahah j'avais effectivement lu ce post et étais ravie de voir l'une de tes réponses (je ne commente jamais sur le groupe, je suis vite saoulée par les mentalités bien loin de la mienne et si je commence à répondre je finis complètement vénère pour le reste de la journée). J'avais trouvé ça débile, et encore plus la réponse d'une autre fille (je crois ? ou la même, je sais plus ?) qui disait qu'elle en avait tellement baver que maintenant elle voulait se comporter comme une princesse. Super pour les prochains mecs qui n'ont rien demandé et qui se coltinent une fille capricieuse ! On ne peut pas passer à côté du fait que dans beaucoup d'activités, et encore plus lorsque l'on commence à vouloir connaître quelqu'un, l'argent est présent, mais tout de même... on est en 2016, on s'en fout de qui paye quoi tant que la note est payée à la fin et que le rendez-vous a été agréable. Se prendre la tête sur ce genre de détails dès le début d'une relation c'est à mon sens la porte ouverte à plein de petites prises de tête dans le futur non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah je ne savais pas que tu étais dans ce groupe aussi !
      J'avoue que j'y reste justement parce que la plupart des abonné-e-s sont à des années lumière de mes idéaux et que j'aime bien prendre le temps d'essayer (souvent en vain) de leur donner envie de se questionner sur les sujets qu'iels soulèvent.
      Mais là n'est pas le sujet !
      Tout à fait, l'argent n'est supposé n'être que secondaire, aider le moment à être agréable, et non pas être LE point principal du Rendez vous !
      Merci pour ton petit mot ! :)

      Supprimer
  5. Je trouve ton article très intéressant et très pertinent. Il soulève un problème assez délicat aujourd'hui, et l'aborde sous un angle qui rend évident l'absurdité de la démarche. J'ai aimé ta façon de mettre en avant cette dimension d'offre et de demande que suppose un tel comportement, cette dimension capitaliste qui trompe nos rapports, notamment entre hommes et femmes..
    La galanterie est un paradoxe délicat dans notre société qui se veut émancipatrice. Les femmes revendiquent leur autonomie, leur liberté, l'égalité, et pourtant beaucoup attendent encore de la galanterie, même si parfois ces gestes entrent en totale contradiction avec leur revendications quotidiennes. Je ne les blâme pas, j'ai moi même bien souvent ce réflexe qui m'embrouille tant l'esprit au moment où je le réalise.
    Enfin, merci pour cet article très éclairant. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord merci, je suis ravie que cet article t'ait interpellé.
      Tout à fait, j'ai, personnellement, beaucoup de mal avec la galanterie. J'attend de chaque individu qu'il me voit comme un humain, et non comme une femme, j'essaye donc de décliner tout acte de galanterie au quotidien. Mais ce ne sont que mes réactions personnelles :)
      Merci pour ton commentaire et belle fin de weekend à toi !

      Supprimer
  6. Bon meme si c'était hétéro j'arrive quand meme à discerner un opinion dans tout ça. Déjà la meuf m'a enervé. D'une.
    Et puis après bon je sais que c'est dans la culture du rencard, mais il faut quand meme que ça reste ludique!
    Je sais pas moi j'estime qu'on reste égaux et que quoi qu'il arrive chacun(e) paiera sa pinte à la fin du rendez vous. Mais si y'a un peu de dragouille, c'est mignon d'engager the check dance non ? Mais faut pas le voir comme une obligation c'est tout sinon elle a pas lieu et on s'en fout c'est comme la boite à clé dans l'entrée ou y'a n'importe quoi qui s'y echoue.
    Bref, j'aime bien inviter, j'aime me faire inviter, j'aime partager ou pas, dans tous les cas c'est la suite qui compte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait !
      Je pense vraiment que c'est important de laisser l'argent au plan secondaire dans ses relations humaines.
      Offrir ou se faire offrir, oui, mais lorsque c'est spontané, en fonction du rendez vous, et que ça n'a n'implique aucune attente de contrepartie.
      Merci pour ton avis Lorna *coeur*

      Supprimer
  7. Oulala je trouve qu'elle abuse énormément cette personne en question !
    Lors de mes premiers rdv (même si ça date énormément vu que je suis en couple depuis plus de 10 ans) cela me mettait énormément mal à l'aise quand un garçon sortait le "grand jeu" pour m'épater.
    Une fois alors que j'étais étudiante, un garçon (qui lui bossait) a voulu m'inviter au cinéma en payant plein pot (alors que j'avais récupérer des places à 4 euros pour nous deux) et m'a offert un énorme bouquet de fleurs, et ensuite a voulu m'inviter au resto. Honnêtement, je trouvais ça trop et trop rapide, j'avais l'impression qu'il m'achetait et que si j'acceptais je lui serait redevable, alors qu'au début j'avais accepter le rdv juste pour faire connaissance. Résultat, c'était bien gentil tout ça mais j'ai préféré le laisser en plan après le cinéma...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement !
      J'avoue que quelqu'un qui tente trop de m'épater à coups de demonstrations financières, ça me met extrêmement mal à l'aise, et je trouve la première occasion pour prendre mes jambes à mon cou ! Ahah
      Merci beaucoup pour ton témoignage, et à très bientôt, j'espère !

      Supprimer
  8. Avec mon ex au début c'est lui qui payait nos sorties, notamment au resto, parce que sa mère insistait, elle était un peu vieux jeu et c'était normal pour elle. Ensuite comme je gagnais mieux ma vie que lui il s'est bien rattrapé, et me réclamait sans arrêt des cadeaux comme des comics, des livres, etc... et j'étais tout aussi gênée. On a pas réussi à atteindre un juste milieu. A mes yeux ce n'est ni à l'un ni à l'autre de tout payer, c'est chacun son tour. Si la facture est très salée à la limite on fait moit-moit (on a des surprises parfois au restau :p).

    Avec mon actuel au début il refusait que je paye quoi que ce soit car à ses yeux c'est l'homme qui devait inviter. J'ai fini par en discuter avec lui et il a accepté que je paye de temps en temps, mais ça le gênait, il acceptait pour préserver ma fierté mais je sentais qu'il n'aimait pas du tout se faire inviter. Y'a des mecs comme ça... je suis encore avec lui et généralement il fait tout pour dégainer la CB avant moi ! Après ce n'est pas si important car son argent est aussi mon argent vu qu'on vit ensemble, mais mon côté féministe grince un peu des dents parfois.
    Cependant je ne considère pas ça comme acquis, si un jour il me demande de payer je n'irai pas me lamenter sur FB ! xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah
      Oui, malheureusement, les réflexes sexistes ont la vie dure (je ne blame absolument pas ton copain, mais la société qui lui a bourré le crâne avec ces valeurs archaïques). Mais pour lui, c'est une façon maladroite de prendre soin de toi :)
      Merci pour ton petit mot, et à très bientôt !

      Supprimer
  9. C'est drôle parce que j'ai eu cette conversation récemment au boulot avec un collègue.
    J'étais persuadée que ça n'existait plus les nanas comme ça, parce qu'à mes yeux, c'est un peu engrainer le sexisme. Mais en demandant à deux collègues, le drame : C'est quoi ce trip au juste?
    J'ai toujours tenu à payer chacun son tour, le premier rendez-vous soit je paye, soit on partage, mais jamais je ne souhaite avoir l'air d'une personne qui trouve ça acquis que c'est à Monsieur de tout payer parce que c'est un monsieur.
    Merci pour cet article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey oui, ça existe encore, malheureusement.
      Mais le plus triste, c'est que je sais que ce n'est absolument pas la faute de ces nanas, elles ont juste subi un bourrage de crâne en bon et du forme (tiens, je réalise que je ne suis pas sûre de l'écriture de celui ci).
      Alors essayons tous ensemble de déconstruire ces schémas sans le moindre sens en en parlant autour de nous, comme tu as pu le faire avec tes collègues.
      Merci à TOI pour ton petit témoignage ! :)
      A très bientôt !

      Supprimer
  10. Mon copain est un peu comme celui de Kariana. C'est compliqué pour lui de me laisser payer, mais je mets un point d'honneur à le faire (pas tout le temps, parce que ça le contrarie/gène). Lors de notre 1er rendez-vous, je l'ai laissé payer le repas mais j'ai payé la visite qu'on a fait ensuite ainsi que les pauses boisson et glace. Je n'étais pas là pour faire des choses à l'oeil mais pour passer du temps avec lui... Avant notre rendez-vous, je m'étais beaucoup posée la question de savoir ce que je ferai, et j'avais transigé pour cette solution. Bonne ou mauvaise, je ne sais pas.
    Je lui ferai peut-être lire ton article parce qu'il explique bien ce que je pense (même si je n'avais pas les mots).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, personnellement, je pense que c'est un bon compromis pour un premier rendez vous :)
      Et l'important, c'est que vous ayez tous les deux passé un bon moment !
      Ce que je pointe dans cet article c'est le fait d'en faire une épreuve obligatoire pour accéder à un deuxième rendez vous. Mais si ce n'est pas le cas, c'est que du bonheur hihi
      Ravie que cet article t'ait parlé, et oui, n'hésite pas à lui montrer, en espérant que ça engendra un débat constructif et productif :)
      Viens me raconter après ce qu'il en a été, je suis curieuse maintenant !
      A très bientôt, et merci pour ton petit mot !

      Supprimer
  11. Je découvre votre blog par le biais d'une amie. Je ne sais si l'adjectif charmant convient pour qualifier un support web. Je le trouve en tous les cas charmant.

    Vaste sujet et débat que celui de l'indépendance financière au sein d'un couple. Et même de l'indépendance tout court.

    Se faire inviter et accepter que l'addition soit payée n'équivaut pas à se faire entretenir. Accepter de se faire payer l'addition n'induit pas que vous êtes une femme soumise ( ou un homme d'ailleurs ) . En matière de premier rencard il ne devrait pas y exister de règles. Mais certains ont estimé qu'ils devraient y en avoir. Soit ! L'être humain n'étant pas par définition altruiste, encore moins lorsque le désir s'en mêle, peut-être qu'en effet les premières rencontres devraient se faire dans des endroits où les personnes n'auraient rien à dépenser comme le suggère Flavie Eidel ( quoiqu'un peu compliqué dans une société où les uns et les autres sont poussés sans cesse à la consommation. Même à un concert gratuit il vous faudra vous rafraîchir le gosier je crois :) ). La question maintenant est de savoir s'il est vraiment engageant d'accepter quoique ce soit de qui que ce soit dès le premier rencard. L'autre question est: le féminisme est-il vraiment affaire d'indépendance financière ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord, merci Miss Kamgang pour ce commentaire.
      Ensuite je suis complètement d'accord avec toi, et si tu relis mon article, tu verras que je ne pointe absolument pas le fait que l'on laisse quelqu'un payer pour nous ou non. Mais bien le fait que pour certain-e-s ce soit un passage obligatoire, sous prétexte du genre.
      En effet, celle dont je prend l'exemple dans l'introduction dit avoir refusé un second rendez vous avec ce monsieur pour la simple et bonne raison qu'il n'a pas avancé la monnaie. Qu'elle espère qu'il fera un geste, soit. Qu'elle le juge sur le fait de ne pas l'avoir fait me pose problème. :)
      Elle a donc laissé l'argent être la priorité absolue dans cet échange humain.
      C'est tout ce que j'avance.
      Pour moi, le féminisme, ce n'est pas agir d'une seule façon, c'est se poser les bonnes questions et avoir conscience des choix que l'on fait, quels que soient ces choix. Il n'y a pas qu'une façon d'accéder au bonheur, je souhaiterai juste que l'argent soient de moins en moins un frein :)

      Supprimer
  12. Personnellement, je ne m'attend pas à ce qu'on me paye mon verre, mais j'accepte avec plaisir si on me le propose... Mais c'est la même règle avec n'importe qui (amies, collègues,...). Pour moi, c'est juste une petite attention, un petit cadeau sympa. Mais pour le taxi là, c'est too much (de toute façon, je rentre en transports en commun).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui me pose problème, c'est finalement seulement le fait que ce soit un passage obligatoire :) Que l'on juge l'autre sur la monnaie qu'il a prévu d'avancer.
      Merci pour ton témoignage, et à très bientôt j'espère !

      Supprimer
  13. Bonsoir, moi je laisse mon chéri payer, d'abord parce qu'il a plus les moyens que moi, et ensuite parce que c'est sa manière à lui de prendre soin de moi. Je ne me sens pas du tout entretenue, dans la mesure où je lui " rends", en m'occupant de lui, de notre couple. Et non, je ne suis pas vieux jeu !!!! Nous fonctionnons ainsi, aucun tabou sur l'argent, quand j'en ai besoin, je lui demande sans problème, il me fait des cadeaux sans que je me sente comme une p.te. Le secret, c'est la communication.

    RépondreSupprimer
  14. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule a penser comme ça. ce genre de fille m'énerve vraiment. Je trouve qu'elle entretient le cliché de la femme vénale et n'aide pas à l'avance de l'égalité hommes/femmes. J'ai eu une discussion sur ce sujet avec des collègues masculins et il ne me croyait pas quand je disais que je payais parfois ma part lors d'un premier rendez vous. Pour eux une fille cherche tjs à se faire inviter au premier rendez vous, alors que non moi je préfère partager l'addition et ne rien devoir a quelqu'un.

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram