Balade #7 - Joshua Tree National Park, California.

2/15/2016


Prenant comme prétexte la Saint Valentin, mon mec et moi, avions prévu de passer un weekend à l’extérieur de Los Angeles. Parce que bien qu'on porte un amour inconditionnel à cette ville, soyons honnête, ça manque pas mal de nature par chez nous (vivre en plein coeur des Buildings de DownTown n'aide pas, je vous l'accorde). 
De plus, comme vous vous en doutez, vivre en Californie offre un choix de Balades assez hallucinant, et ça serait dommage de ne pas en profiter. Du coup, je me suis laissée embarquer direction Joshua Tree National Park par mon copain, qui tenait à tout pris à me montrer les étoiles, et qui avait même acheté des jumelles pour l'occasion.
Joshua Tree, c'est donc, comme son nom l'indique, un Parc National, comme il en existe des centaines aux Etats Unis, mais tellement impressionnant. 
Armés d'assez de victuailles pour ne pas se faire réveiller par le cris de désespoir de nos estomacs affamés, nous avons donc roulé 3h durant, nous enfonçant doucement dans les terres Californiennes. 


 Nous sommes arrivés juste à temps pour assister au coucher de la lune, qui, de par sa brillance hallucinante, illuminait tout le parc. Le site était parsemé de quelques tentes, certaines regroupées autour de feux de camp, d'autres plus isolées, mais tout le monde était déjà assoupi, ou presque. 
Nous avons donc posé notre campement de fortune (deux couvertures entre lesquelles se glisser) dans un endroit assez dégagé pour pouvoir assister au mouvement des étoiles, et avons sorti les jumelles, avec l'excitation d'enfants la veille de Noel. Nous les avons épiées  telles des voisines impudiques, et avons même, apparemment, fait la connaissance d'une timide lointaine galaxie, cachée non loin d'Orion.


Etant naïvement habituée à la chaleur plus que confortable dont bénéficie Los Angeles, je n'ai pas jugé utile de troquer mon micro short contre un pantalon, et j'ai vite pris conscience de mon erreur. En effet, comme beaucoup le savent, les déserts se rafraîchissent considérablement une fois la nuit tombée. J'ai voulu faire la maligne et me suis pelé les fesses. Nous nous sommes donc réfugié dans la voiture, dans laquelle nous n'avons pas passé la nuit la plus confortable, mais peu importe. 

Etant arrivés de nuit, je n'avais qu'une vague idée de ce qui m'entourait. J'ai donc beaucoup aimé me réveiller à l'aube et découvrir le paysage autour de moi se dévoiler peu à peu, se parer d'habits éphémères aux milles et une couleurs. J'étais émerveillée par tant de beauté.
Je suis même tombée nez à nez avec deux adorables lapins, profitant du calme matinal pour s'affairer.


C'était si apaisant de n'avoir autour de soi que d'imposants rochers (ayant étrangement l'air des faux dont regorge Disney), quelques animaux, et des plantes à perte de vue (et les tentes, mais celles ci, je les évitais soigneusement du regard, pour ne pas entacher mes souvenirs de ce joli moment). Les Joshua Tree, qui ont subtilement inspiré le nom du parc, sont des sortes de Cactus plus ou moins imposants, aux pattes souvent poilues, et aux cheveux ébouriffés. 


Le parc a commencé à se remplir, les gens à s'amasser, et les voitures à s'accumuler autour de nous. Ce n'était pas du tout l'effet recherché en nous évadant de Los Angeles, on a donc très vite pris la décision de se barrer tranquillement et de voir ce que nous proposaient les environs. 


On a donc roulé jusqu'à se retrouver en plein milieu d'une immense route de campagne au milieu dont regorgent les Etats Unis, qui s'est avérée pleine de magasins de seconde main. Tous les deux fan de ce mode d'achat, nous avons donc décidé de nous arrêté à chacun d'entre eux, afin de ramener des souvenirs pour notre joli appartement.
Nous avons malheureusement bien vite déchanté en réalisant qu'on était juste tombé dans un piège à Hipster ridiculement cher. En effet, étant apparemment particulièrement friands de Joshua Tree, ils sont une cible idéale pour tous les commerces environnements, qui ont su prendre l'apparence parfaite pour une séduction rapide et efficace : "Magasin d'Antiquités". 


Nous avons donc repris la route à un rythme de croisière, afin de voir quelle serait la prochaine étape qu'elle nous proposerait d'elle même. 


Jusqu'à ce que nous tombions sur deux immenses Dinosaures que je mourrais d'envie de rencontrer depuis quelques temps déjà. Ni une ni deux, nous nous glissons vers la sortie qui nous permet de les rejoindre. Ils sont grands, très grands et une tonne de familles pataudes traîne dans leurs pattes. A leurs pieds, un Restaurant abandonné et quelque peu souillé, ainsi qu'un Burger King dégueulant des vagues d'humains à couronnes en carton sur la tête. Etrange. C'est bien loin de l'idée que je me faisais de ces deux dinosaures, mais c'en est d'autant plus intéressant. 


Ces 24h ont eu l'air d'une semaine complète et m'ont fait un bien fou. Je suis prête pour une nouvelle semaine, pleine de défis et de surprises, et le weekend prochain, c'est direction Sequoia Park que nous emmènera le GPS !

Pour ceux qui seraient intéressés par le rendu de mes photos, sachez que j'utilise l'application Rookie Cam (gratuite, avec certains filtres payants, mais pas indispensables).

You Might Also Like

2 commentaires

  1. Tes photos sont toujours aussi magnifiques, depuis le temps que je te suis. Et cette balade est devenue l'une de mes favorites je pense. En tout cas, merci pour l'escapade visuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce petit message Floriane ! Ravie que ça t'ait plu <3 Reste dans le coin pour la prochaine Balade direction Sequoia Park, je suis sûre que les paysages seront drôlement chouettes !
      Et n'hésite pas à utiliser l'application que j'ai utilisé pour mes photos si elles te plaisent :)
      A très bientôt !

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram