Vivre en Auberge de Jeunesse

11/25/2015


Je suis actuellement en train de tester (pour vous ?) : vivre dans une auberge de Jeunesse. Pas "être de passage", non. On parle bien de vivre, se sentir chez soi, être soi même. Mais avec 23 autres personnes qui font la même chose, dans la même pièce.

Pour la petite histoire, j'avais booké pour les 3 premiers jours d'une semaine à Los Angeles, un peu à l'arrache, beaucoup au hasard, 3 nuits dans cet endroit, par le biais de AirBnB. Je trouvais le lieu dans mes prix, bien situé, et super mignon. J'ai donc validé ma demande avec excitation. 
J'ai débarqué dans cet endroit qui m'a paru génial au premier coup d'oeil, armée de mon décalage horaire et de mon absence de possibilité de communication.
Les premières 24h n'ont techniquement pas été des plus intéressantes, j'étais juste une parmi tant d'autres, ne sachant pas trop où me placer, cachée derrière cette énorme barrière nommée "Langage". 
Puis tout s'est enchaîné très vite. J'ai rencontré ces gens - et ce type - et j'ai peu à peu pris mes marques dans ce nouvel environnement. J'ai voulu en savoir plus. J'ai pris 3 nuits supplémentaires. Et finalement le lundi matin, j'ai laissé mon avion partir en direction de San Francisco, sans moi. 
Je suis donc ici depuis deux mois maintenant, et j'ai donc décidé de vous faire un petit bilan.




Où je suis ? 
Podshare DTLA, Los Angeles - California
Quelque part entre SkidRow, Art District et Little Tokyo.
24 pods (emplacements de lits), 2 salles de bain, 1 cuisine, quelques canapés, un espace "fausse pelouse" faisant office d'endroit propice à la Chillance.
Podshare, c'est plus qu'une auberge de jeunesse, en réalité. C'est basé sur le partage, la collectivité, la collaboration. On partage à peu près tout, avec un naturel toujours agréable.
Ici, on peut trouver :
_ Des voyageurs, ici pour un court laps de temps (ou +), entre deux autres destinations, 
_ Des travailleurs, ici pour pas bien longtemps non plus, qui ont juste "quelque chose à faire dans le coin",
_ Des personnes qui essayent de s'installer à L.A, et qui sont donc là pour un moment. 



Et comment ça se passe au quotidien ?
C'est finalement un mélange entre une coloc et une colonie de vacances pour adultes. On est sans cesse tous ensemble, on n'a que très peu d'intimité, on partage la plupart de nos activités, de nos ressentis, de nos découvertes. Nous partageons deux salles de bain, composons avec les heures de pointe, les toilettes qui débordent, l'eau chaude qui s'essouffle, les plaques électriques qui filent des coups de jus, le frigo pas toujours plein. Mais dans le fond, ça fait partie du charme de la collectivité. 
Les pods sont heureusement construits de telle façon à ce que l'on puisse se sentir dans un cocon lorsque l'on rejoint notre lit, bien que l'on demeure à la vue de tout le monde. 
Bon, c'est le moment de passer à autre chose pour moi  maintenant, de clore ce chapitre, je vais bientôt partir de l'auberge, m'installer plus posément. Mais je resterai en contact avec les amis que je m'y suis fait, et je garderai tous ces merveilleux souvenirs au creux de ma mémoire.




Les rapports humains.
C'est sans cesse riche en émotion, on a des rapports complètement différents avec les autres, plus vrais, plus poussés. Les liens se font et se défont, se reforment, se solidifient, une complicité toute particulière se crée, tout est décuplé. 
Parfois, c'est dur. Très dur. Un peu comme passer trop de temps avec sa famille, tu sais. Puis parfois, j'ai envie de souffler, d'aller voir ailleurs, de trouver un autre endroit, pour quelques temps. Et ils me manquent, rien que d'y penser. Du coup, je reste, et je trouve une autre façon de m'isoler. 
C'est un endroit où on est sans cesse en contact avec des gens. Never alone.
On rencontre sans cesse des gens de tous les horizons, de tous âges, et de toutes convictions. On passe sans transition de l'individu Fancy et prétentieux à l'indien lambda (je me permets de parler de sa nationalité, compte tenue de la condition de la femme en Inde) qui donne des cours de féminisme à un suédois autour d'une bière. 
Et vu le flux de nouvelles arrivées, il n'y a évidemment pas que de bonnes rencontres. Et étant quelqu'un de passionné, il m'arrive de ne pas apprécier quelqu'un au premier regard, et d'avoir du mal à composer avec sa présence autour de moi. Mais c'est intéressant.  Et je suis à chaque fois sincèrement ravie quand je constate que je me suis trompée sur quelqu'un. Par exemple, à mes premiers instants ici, un nouvel arrivant m'a paru être un parfait connard. Sa présence m'a insupporté les premiers jours, je ne comprenais pas pourquoi tout le monde l'appréciais autant alors qu'il me paraissait absolument évident que c'était un pauvre type. Puis on a eu l'occasion de parler juste tous les deux, j'ai compris que je m'étais trompée sur toute la ligne, et c'est maintenant un de mes très bons amis d'ici. 
C'est clairement une expérience avant tout humaine, qui permet d'en apprendre beaucoup sur soi et sur les autres. 



Etre en couple dans une auberge de jeunesse.
Ca, c'est la partie assez marrante (et intéressante) de l'expérience. Vivre une histoire de coeur avec quelqu'un qui vit aussi dans cette auberge, c'est un contexte complètement nouveau pour moi. C'est extrêmement intense, à tous les niveaux. Devoir trouver du temps à deux, au milieu de 22 autres personnes, composer avec la frustration sexuelle, passer outre le manque de discrétion... Mais c'est un défi de tous les instants, on est toujours ravi quand on passe une étape, quand on a un joli moment rien qu'à nous, et on savoure tout avec plus de sincérité. 



Ce que cette expérience m'a apporté.
_ Apprendre à composer avec les personnes que je ne sens pas, ne pas me focaliser sur eux, faire ma vie malgré leur présence.
_ Avoir une nouvelle opportunité de vie complètement différente des plans que j'avais en arrivant ici.
_ Apprendre à faire confiance à des inconnus dans mon lieu de vie, et ça, c'était clairement un point que je tenais impérativement à travailler.
_ Rencontrer des tonnes de gens fabuleux.
_ Apprendre à faire des concessions, parfois. Bon, c'est pas encore très évident pour moi, mais je continue à bosser dessus.
_ Tomber amoureuse.
_ De merveilleux souvenirs.
_ Découvrir un peu plus mes limites et m'intéresser de plus près à celles des autres.
_ Me sentir chez moi à nouveau.




Cette auberge réservée sur un coup de tête s'avère donc être une des plus chouettes décisions prises dans ma vie. Alors foncez, vivez, aimez, et misez. Votre vie est courte, et promis, elle peut être plus amusante et fantastique que vous ne l'avez jamais rêvé. 

Photos : Elvina Beck pour celles de Podshare, moi pour les autres.


You Might Also Like

1 commentaires

  1. C'est tentant, un peu effrayant, mais tentant.
    Ayant toujours ressenti ce besoin de solitude, de trouver des instants pour moi à intervalles réguliers, je ne sais pas si je serais capable de vivre cela. Ou pour une courte durée peut-être...

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram