BALADE #4 - La Californie - Part 1 - Première Semaine

9/28/2015




Avant de Partir
C'est la première fois que je pars si loin, avec si peu de repères. Je ne sais pas du tout ce qui m'attend là bas, je suis loin d'avoir un projet bien défini, et je vais pas mal faire confiance à la vie, une fois de plus. J'ai toujours vu mes proches partir à la découverte du monde, tandis que j'avais toujours une bonne raison de ne pas les suivre. Alors je n'ai aucune base, aucun point de comparaison. Je n'ai jamais pris l'avion plus d'une heure, jamais été seule dans un autre pays, et tout ce qui va avec . 
Plus l'heure fatidique approche, plus ma tête s'emplit d'appréhensions à la con, et de questions absurdes. 
Je réagis finalement comme avant chaque première fois assez intense : j'ai le coeur qui bat la chamade, l'estomac qui se serre, je me plains, je me demande si c'est vraiment une bonne idée, j'idéalise l'autre solution (rebrousser chemin/annuler/me mettre en position foetale dans le premier lit que je trouve et attendre), et dénigre celle qui s'offre à moi, et que j'ai pourtant tant désiré. 
Moi qui suis d'un naturel relativement enjoué et positif, j'ai laissé mon euphorie dans le fond de mon sac (mais je sais que je la retrouverai à mon arrivée) et l'excitation ressentie n'a plus grand chose d'heureux à l'heure actuelle.
Je suis très mal organisée, il me reste moins de 36h et ma valise n'est même pas commencée, ma monnaie pas encore échangée, mes billets à peine imprimés. J'ai pris cette fâcheuse habitude de devenir de devenir de plus en plus improductive au fur et à mesure que l'urgence approchait. Nouvelle habitude très efficace en matière d'inefficacité. Je sens que je vais oublier des trucs plus ou moins importants. 


Le Vol
Je n'avais pas peur de l'avion en lui même. Par contre, j'avais bien peur de me perdre dans l'aéroport, de le louper, de ne rien comprendre, et de me faire refouler à l'immigration. Du coup les 11h qui me séparaient de la validation sur le territoire américain ont été longues (mais finalement moins que ce que je pensais, les films cool et la bouffe VG ont quand même bien aidé).
Le type de l'immigration m'a juste demandé si je m'étais fait tatouer en tôle, si je prenais de l'héro, a vérifié mes dires sur mon bras et m'a bien dit que je ne devais surtout pas dépasser ma date limite, même si je rencontrais un américain, et a tamponné mon passeport avec un sourire !

Premiers ressentis
"Putain c'est cool" "finalement c'est pas si cool" "mais je dois me dire que c'est cool" "je veux rentrer chez moi" "je comprends rien à ce qu'ils disent c'est horrible" "j'en ai marre de leur langue de merde, je veux juste du FRANCAIS, putain" "Tout est tellement plus grand ici... TROP GRAND" "Je vais me faire chier, cette ville est merdique." "Je vais faire quoi sans voiture dans ce machin immense ?!" "Putain..." J'étais sur Santa Monica pour rencontrer un type (inintéressant/pas safe/relou) chez qui je devais faire du couchsurfing, et je retenais juste mes larmes. J'étais super mal et je culpabilisais d'être super mal (et je refusais de pleurer devant ce type). Mes premières 24h n'étaient vraiment pas faciles, avec le décalage horaire, la barrière de la langue, le fait que je sois si loin de tout ce que je connaissais. Puis en rentrant de la plage, le chauffeur du UBER a juste été adorable, on a parlé pendant les 50min de trajet, il a fini par me montrer des photos de sa famille, m'a dit de faire attention à moi, même si ça se voyait que j'étais une Strong Girl et qu'on avait pas envie de m'embêter comme une meuf de Hollywood (pour reprendre ses termes), puis il m'a offert un plan de la Californie qu'il avait acheté pour lui, juste en guise de souvenir de LA. Et là, tout a changé dans ma tête. Tu sais, ce moment où tu te dis "MAIS PUTAIN EN FAIT C'EST COOL !" Puis je suis rentrée à l'auberge, un type m'a parlé, puis ça s'est enchaîné, j'ai pris conscience du fait que j'étais dans une auberge de Jeunesse de malade, super bien placée (selon mes goûts) et que je n'avais qu'à profiter.





LOGEMENT
Pour ceux qui ont un voyage à LA de prévu, je vous conseille vraiment Podshare ! C'est un mélange entre une communauté et une auberge de jeunesse, c'est vraiment pas cher, c'est joli et spacieux, les gens sont géniaux, c'est bien situé ! Il y en a deux à LA, un à Hollywood et un à DownTown. Celui d'Hollywood a juste 6 couchages et est apparemment plus cher que celui de DownTown qui en a 24. 





DOWNTOWN
C'est fou comme ce quartier est impressionnant. Si tu lèves les yeux, tu as des lignes impeccables de fenêtres à perte de vue, rien ne dépasse, tout est propre, bien rangé, tout se ressemble. Puis tu regardes la rue, et tu constat es que c'est tout l'inverse en bas. Rien a de sens, ni d'harmonie, il n'y a que des électrons libres, et c'est cool, c'est plein de vie, ça pétille, on ne sait plus où donner de la tête. J'aime vraiment beaucoup ce contraste, il me fait me sentir bien, étrangement, dans cet endroit si loin de tout ce que je connais. 


















SANTA MONICA
Santa Monica, c'est clairement pas mon truc. Je trouve ça impersonnel, superficiel, plastique. C'est une très jolie immense plage, avec un joli parc d'attraction qui court sur l'océan, pour faire de jolies photos de touriste, c'est certain, mais non, très peu pour moi. 




















VENICE BEACH
Venice Beach est complètement à l'opposé de Santa Monica, en terme d'âme, malgré leur proximité (vous pouvez aller de l'un à l'autre en 20minutes à pieds). Venice Beach, c'est un endroit léger mais intense, triste mais joyeux, qui accueille un Melting Pot de personnes assez impressionnant. Certains viennent pour travailler leur silhouette à "Muscle Beach" (ça s'invente pas), tandis que d'autres font la manche devant quelques touristes prêts à tout acheter. Définitivement, j'aime vraiment beaucoup cette plage et son énergie. 








ART DISTRICT
Art District est un quartier qui a son charme, mais c'est clairement le Disneyland du Hipster. Des tags partout, des petits shops hors de prix où tu peux trouver des tartes "Handmade" ou des bars avec des arcades old school de jeux vidéo. C'est joli à voir, mais c'est pas non plus The Place to Be, hein. 









SKIDROW

Skidrow, c'est le quartier des Homeless, comptant entre 10.000 et 20.000 "locataires". C'est vraiment impressionnant de découvrir ce fonctionnement, surtout dans la 2e ville la plus grosse des Etats Unis, même si c'est une réalité vraiment représentative du Capitalisme actuel et du système Américain. J'ai donc ajouté un projet (prioritaire) à ma liste : je veux passer du temps à L.A pour monter un projet photo (personnel) autour de ce quartier, prendre le temps de rencontrer ces gens, parler avec eux de leurs vies, de leur passé, et trouver une ligne conductrice pour mettre l'accent sur leur humanité. Beaucoup de gens vous conseilleront de fuir ce quartier, moi je vous dirais qu'en ayant passé une semaine vraiment très proche il ne m'est rien arrivé. Ce qui ne veut pas dire que vous n'avez pas à faire attention. Mais j'avoue que c'est un quartier qui m'a vraiment beaucoup touché.




Du coup, pour résumer, j'ai complètement changé mes plans, du coup je reste à LA plus longtemps que prévu. Je sais pas bien pour combien de temps, on verra bien, mais j'ai vraiment envie de découvrir l'âme de cette ville. Donc finalement, je suis dispo pour vos dessins  personnalisés, que ce soit pour décorer les murs de vos toilettes/envoyer une carte postale à votre pire ennemi/visualiser votre prochain tatouage préféré/refaire tous les visuels de votre site internet, JE SUIS VOTRE HOMME. (Et ça m'arrangerait vraiment beaucoup parce que mes poches sont pas très pleines)


Bisou et à très vite !

You Might Also Like

17 commentaires

  1. Tu me fait rêver avec toutes ces photos :)
    Profite bien de ce grand et beau voyage, fait attention à toi et ramène nous plein de souvenirs à nous raconter/montrer. <3

    RépondreSupprimer
  2. Les photos sont super inspirantes !
    Je pars en Australie dans deux semaines, il est fort probable que la première semaine j'ai envie de rentrer en pleurant mais je penserais fort à ton article en me disant " en fait ca va devenir cool !" ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Oui, n'hésite pas à écouter tes émotions et à te laisser porter <3
      Profite bien et prends pleins de jolies photos

      Supprimer
  3. J'ai passé 6 mois à Los Angeles, si tu souhaites découvrir des endroits, même aux alentours, hésite pas à aller sur mon blog ! Et si tu des tips, n'hesite pas non plus ! C'est comme ma deuxième maison =) que t'en a marre de manger mexicain, je connais de super bons restau français !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais y jeter un oeil avec plaisir oui :)
      J'avoue que je veux surtout de BONS fruits pas chers ahah

      Supprimer
  4. Le rêve (américain) :)!! Je ne connais pas du tout, mais tous les aperçus que j'en lis me donnent envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne me faisait pas du tout envie au début, mais on se laisse vite convaincre ahah

      Supprimer
  5. Très sympa cet article, profites bien !
    Je rentre des Etats Unis, j'étais à Venice Beach il y a deux jours et j'ai adoré :)
    Profites bien ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      J'espère que le retour à la vraie vie se passe bien ?

      Supprimer
  6. Tes photos sont magnifiques ! J'ai passé 4 semaines en famille cet été à Los Angeles (si ça te dit, cf. mon blog : www.7h09.fr/blog). C'est une ville qu'il faut découvrir avec du temps devant soi car elle est si immense, si diverse que sinon on ne peut pas l'aimer. Moi je l'aime ! :)
    Par contre, je trouve un peu "dur" de dire que Skidrow est un de tes endroits préférés. Car je pense que ce genre de lieux ne devrait pas exister, que personne ne mérite de vivre dans la rue dans de telles conditions ! Ce quartier c'est l'envers du décor, c'est constater à quel point l'Amérique abandonne certains de ses citoyens... So sad.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Delphine,
      En effet, concernant Skidrow, je me suis mal exprimé et tu as tout à fait raison de me le signaler. :)
      Ce que je voulais dire, c'est juste que c'est un quartier qui me touche beaucoup, sûrement celui qui me touche le plus, et donc oui, il fait précisément partie des coins que je préfère à L.A, bien que je rêve qu'il disparaisse.
      Merci pour ton message, d'avoir pris le temps de me donner ton point de vue honnête, et pour ton compliment sur mes photos :)

      Supprimer
  7. Super cet article ! Merci pour tous tes conseils et tous tes ressentis, j'ai bien envie d'aller visiter pour la première fois les Etats-Unis donc merci pour tous tes tips :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, et Enjoy ton trip <3

      Supprimer
  8. Les photos sont vraiment superbe! Ca donne tellement envie d'y aller -___-
    Merci en tout cas pour le partage :)

    Bon samedi!
    Des bises,
    Sybille ♡

    The new new girl

    RépondreSupprimer
  9. Le couché de soleil sur les palmiers ça fait tellement carte postale, le rêve :) De très belles photos en tout cas !

    Et au passage, je t'ai taguée sur mon nouvel article " Les blogueuses que j'aime pour ..." le tag lancé par Glad-Wood pour se dire des gentillesses :)
    Et vu que j'aime ton blog je voulais te mettre dans les taguée :)
    http://swaallow.com/2015/11/tag-les-blogueuses-que-j-aime-pour.html

    Bises !
    Swaallow

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram