Guide de survie en cas de rupture.

12/23/2014



Il y a de cela quelques temps, j'ai commencé à écrire un guide de survie en cas de rupture, alors que tout allait "plutôt" bien dans mon couple, en apparence. C'était juste un article que je voulais assez léger et positif, pour donner les quelques tips que j'ai pu amasser durant ma petite carrière de coeur d'artichaut, à celles et ceux qui avaient éventuellement du mal à gérer cette épreuve.
Puis sans crier gare, la rupture s'est imposée à moi aussi. Que tout le monde se rassure, tout va bien pour moi, pas de drames à l'horizon, juste une jolie histoire qui prend fin. C'est main dans la main et avec beaucoup d'affection que nous avons pris cette décision. Donc cet article prémonitoire va s'avérer vraiment chouette pour moi aussi, et me remettre les pendules à l'heure. Je vais donc mettre un point d'honneur à le rédiger.

Tou-te-s - ou presque, un jour où l'autre, on s'est retrouvé-e-s confronté-e-s à la dure réalité d'une grosse rupture, et quelqu'en soient les raisons, ça fait toujours quelque chose. Chacun-e ressent ses propres émotions et gère à sa façon. Personnellement, je suis souvent de celles aux émotions exacerbées, qui pleurent à gros sanglots et se sentent maîtresse de monde par intermittence, et encore plus dans ce genre de situation. La demie mesure, c'est pas franchement mon truc, quelque soit le domaine... 
J'ai donc, en coeur d'artichaut expérimenté, vécu quelques ruptures déchirantes, et j'ai eu l'occasion de tester quelques astuces pour minimiser les dégâts. 
Et en grande dame que je suis, j'ai décidé de faire tourner.




Ecouter ses propres émotions

Toutes les émotions par lesquelles vous êtes en train de passer sont justifiées et légitimes. C'est normal de broyer du noir ou de se sentir très vite libéré. Vos ressentis vous appartiennent et ne sont pas condamnables. Tout est okay : les larmes, les envies, les besoins, la culpabilité, le bonheur immédiat, et le reste. Ne freinez rien, et vivez tout ça à fond, aussi intense que ça puisse être, c'est, je pense, une étape nécessaire à l'acceptation de la situation.
Il pourrait vous arriver de vous en vouloir d'un éclat de rire trop sincère ou de flots de larmes interminables. Non. Tout ça vous appartient, à vous, et rien qu'à vous. Désormais, oui, vous êtes seul. Ce qui implique aussi de bons côtés. Vous n'êtes plus redevables de rien et n'avez à vous justifier qu'à vous même (bon, normalement, c'est censé être le cas même en couple, mais bon).



Analyser ces fameuses émotions

C'est certain, les ressentis ne viennent pas de nulle part. Ce n'est finalement que la conclusion de l'entremêlement de plusieurs facteurs. Et pour réussir à atténuer une émotion, je pense qu'il faut simplement dénouer tous ces facteurs agglutinés les uns aux autres. Par contre, prenez conscience que le temps est un facteur récurent, auquel vous ne pourrez pas grand chose. La rancoeur, quant à elle, est un facteur dont il peut être facile de se détacher. En effet, je pense qu'il est important de bien assimiler le fait que l'on ne peut pas changer l'autre. Si changement doit être effectué, il ne peut être fait que sur deux points : soi même et la vision que l'on a de l'autre. Ce qui est fait est fait, et la haine envers l'autre est encore plus nuisible pour soi même. Vous avez passé de bons moments, et certainement des moins bons, ça a contribué à la personne que vous êtes aujourd'hui et n'avez rien à regretter. Vous avez sûrement fait des erreurs, laissé passer des choses, ou pas assez. Peu importe, il est trop tard pour y remédier. Analyser : oui. Vous blâmer : non.




Faire appel à ses proches

Je sais, c'est chiant. Souvent, on ne veut pas déranger, et on ose pas tirer la sonnette d'alarme. Sauf que lorsque ce sont ces personnes qui la tirent, la fameuse sonnette, ça ne vous embête pas le moins du monde. Donc laissez les être là pour vous à leur tour. Vous en avez besoin. Ils ne vous en voudront pas, bien au contraire. Et ça vous évitera, à vous, de créer des rancoeurs inutiles parce qu'ils n'ont pas su lire dans votre tête. Parce que si, comme moi, vous avez tendance à dire que tout va pour le mieux alors que c'est faux, vos proches, aussi géniaux soient ils, ne peuvent pas le deviner. Sauf s'ils sont sorciers. Si c'est le cas, ne leur demandez pas de filtre d'amour pour récupérer votre ex.



Prendre du temps pour soi

Dans un couple pas parfait, on a souvent tendance à s'oublier un peu, à se plonger lentement dans la mer Routine, et ne pas réaliser que l'on s'y noyait. Il est donc bon de se reprendre en main et de trouver de petites activités personnelles qui nous font sincèrement plaisir, un plaisir complètement égocentrique qui sait amener à une trève dans l'angoisse lourde dans laquelle on peut être amené à zoner. Rencontrer des gens, voyager, aller chez le coiffeur (même si, comme une amie me l'a fait remarquer, les cheveux post rupture sont divins !), se mettre à la poterie, revisiter sa ville, peu importe, du moment que  ça vous procure de la satisfaction. Il est aussi important de ne pas culpabiliser de ces moments pour soi, de ce plaisir solitaire retrouvé, ils sont bien mérités.





Regonfler votre égo

Les ruptures ont parfois pour effet de faire de votre égo un petit machin tout rabougri. Parce que vous vous sentez seul, mal aimé, et voyez vos défauts de façon exacerbée. Les propos ou gestes maladroits (ou durs) de l'autre vous ont sûrement extrêmement blessé et vous les entendez raisonner encore et encore dans votre petit coeur endolori, peut être. 
Seulement vous êtes une belle personne. Vous avez sûrement des proches qui en sont au moins aussi convaincu que moi. Et si ce n'est pas le cas, le monde ne demande qu'à vous rencontrer. Vous méritez d'être heureux, de vous aimer, et d'être aimé. N'en doutez jamais.
Si la personne avec laquelle vous venez de rompre vous a fait du mal, il vous faudra prendre des mesures pour ne pas entrer dans la spirale infernale du mutisme et de la culpabilité. Personne ne mérite d'être blessé. Et vous non plus. 
Mais surtout, n'oubliez pas que vous êtes important, et indispensable au monde.




Prendre du recule

Regarder la situation globale d'assez loin pour prendre conscience de nos propres erreurs afin de pouvoir travailler dessus. Parce qu'il est important, je pense, de tout mettre en oeuvre pour évoluer en permanence. Et une rupture en est l'occasion idéale. Puis logiquement, si vous travaillez assez bien sur vos faiblesses, vous pourrez sans aucun doute éviter cette finalité la prochaine fois, ce qui vous évitera de mettre mille armures autour de votre petit coeur, trop peureux de remorfler pour les mêmes raisons. Parce qu'entre nous, si ne pas souffrir inclue de ne pas s'accorder de plaisir, alors je ne vois pas vraiment l'intérêt.




Positiver

Alors oui, la rupture signe la fin de quelque chose en quoi on croyait, oui, il va falloir prendre un chemin différent. Mais qui dit chemin différent dit page blanche. Et les pages blanches, c'est grandiose. Parce qu'on peut y écrire absolument ce que l'on veut, lorsque l'on arrête de se cacher derrière des tas d'excuses. 
J'ai toujours trouvé les ruptures très jolies dans la manière qu'elles avaient de nous confronter à toute la sincérité qui se cachait en nous, je trouve les instants post rupture tellement vrais et puissants. Il n'y a pas de plus beau coucher de soleil qu'après une rupture. Profitez intensément des petits plaisirs quotidiens qu'offre la vie, c'est eux qui vous relèveront.


Si vous avez d'autres astuces que je n'aurais pas évoqué ici, n'hésitez pas à m'en faire part : c'est avant tout un lieu de partage :)
En tout cas, sachez que ça ne peut qu'aller en s'améliorant et que vous déchirez. <3


Puis entre deux articles, retrouvez moi sur
Instagram ♡ Twitter ♡ Facebook ♡ Pinterest ♡ Tumblr

PS : les photos ont été prises au Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes.

You Might Also Like

4 commentaires

  1. Merci pour tout ça. Merci de me faire du bien au moral. Je ne sais pas si j'arriverai à faire tout ça mais je vais essayer de me faire du bien , de prendre du temps pour moi... Je me sens un peu au fond du trou mais je vais bien finir par remonter tout doucement.. Des bisous et de l'amour.

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour cet article, il est beau et fait du bien. Prend soin de toi.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime tellement cet article.
    Rappelle moi de venir le relire quand cela m'arrivera.

    De gros bisous !

    RépondreSupprimer
  4. Haha moi aussi je suis genre super mega émotive à pas m'en remettre.. En vrai je suis sorti deux semaines avec un gars et j'arrive tjr pas à m'en remettre alors que c'est passé depuis bien 4 mois.

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram