Lavie Eibel, non ?

4/22/2014



Je suis, de base, une sale mégère, je ronchonne et je critique. Beaucoup. Tout y passe. Moi y compris, je vous rassure. Je suis incisive à souhaite, et malgré le fait que mes réflexions en fasse rire plus d'un, ça n'enlève rien à leur tranchant. Je suis intransigeante, et ne laisse absolument rien passer. Je ferme des portes. Trop souvent. Bon, je reste polie, hein, qu'on se le dise. Je ne rentre pas dans le lard de ceux dont l'attitude ne me revient pas, je les boycott juste, tout simplement. Mais un jour, je me suis un peu secoué les neurones et ai constaté que je perdais autant de temps que d'énergie dans cette lutte contre le bonheur

Alors, depuis cette secousse, j'ai pris une grande décision : PO-SI-TI-VER.

En tout premier lieu, il est conseillé de s'aimer soi même avant d'aimer l'autre. J'essaye donc de m'accepter telle que je suis. Je laisse une place à mes faiblesses, et je prends le temps de m'écouter. Parce que lorsque l'on est dans la critique non constructive en permanence, on ne s'entend plus vraiment penser. A un moment, il faut faire une pause et se laisser aller avec soi même, arrêter de se mentir et de se confondre avec la carapace spécialement créée pour l'extérieur. J'ai des défauts sur lesquels je dois travailler, oui. Mais pour les faire évoluer, je dois les comprendre, les analyser, les accepter. Puis, il y a mes qualités. Et celles ci aussi, je dois accepter de vivre avec et de les bichonner. Elles sont moi. Elles font de moi cet être unique que je croise si souvent dans le miroir.


Puis j'apprends à respecter l'autre dans son intégralité (parfois, c'est dur. Très dur, même, je dois l'avouer.), ou en tout cas je me force à ne pas trop le juger sans savoir. Mon prochain a le droit d'être différent de moi. Ca n'en fait pas pour autant un être inférieur. Il y a autant de combinaisons faiblesses/forces qu'il y a d'individus. La différence, c'est l'unicité, et je suis pour l'unicité. Donc logiquement, je me dois d'être pour la différence, quelqu'elle soit. C'est donc, armée de patience et de pensées positives que j'appréhende l'autre différemment, plus humainement, en dépassant les apparences. Et jusqu'ici, je n'ai pas été déçue. Je ne m'impose pas d'apprécier l'autre à tout prix, juste de le découvrir avant de constater ou non si nous sommes à même de nous apprécier. 

Je me suis aussi accoutumée avec l'idée de ne plus subir mon quotidien, mais plutôt d'en resortir le meilleur. Il n'existe pas de solution miracle pour slalomer entre les aléas de la vie. Nous sommes donc face à deux choix : en pâtir, ou en sortir plus fort. Le premier prend beaucoup plus d'énergie au long terme, tandis que l'autre, bien que plus compliqué sur le court terme, mène droit vers la satisfaction. Ca se saurait si le chemin du succès était tout tracé ! 

Bon, bien sûr, cette giga remise en question n'a pas fait de moi une sainte ! Je suis toujours Flavie, je fais toujours de vilaines blagues, mais je me soigne, et même si mon entourage ne sera pas forcément d'accord à l'unanimité avec cette affirmation, je constate une nette amélioration. Je n'ai toujours pas intégré la notion de compassion (ça tombe bien, je déteste ça !), mais je suis plus douce. Puis à chaque jour suffit sa peine, et il faut bien laisser un peu de travail pour demain !


Bon, tout ça pour dire que si j'y suis arrivée, vous aussi, vous avez le pouvoir d'arrêter de broyer du noir et de bougonner au premier imprévu sur votre route !  Alors hop, on récupère le sourire égaré quelque part dans le fond de sa tête, et on se l'agrafe en plein sur la tronche ! PENSEE POSITIVE J'AI DIT ! Une vie, on en a qu'une, et elle n'appartient qu'à nous ! Quelque soit notre histoire, on a une cargaison de raisons d'être heureux, alors rabâchez les vous autant de fois qu'il le faut, et souriez ! Ayez la pêche ! Il n'appartient qu'à vous de conquérir le monde, merde ! Personne ne viendra frapper à votre porte pour réaliser vos rêves (vous l'avez compris, nous ne sommes pas aux Etats Unis !), donc à vous de vous motiver. Laissez tomber les diktats sociaux s'ils ne vous correspondent pas, et PROFITEZ. On ne sait pas de quoi est fait demain, alors arrêtez de tout reporter (sauf les trucs chiants, ça vous avez le droit) ! Parfois il faut juste saisir l'instant présent, et laisser les questions de côté. A bat les complexes et les barrières, on fait tout sauter et on se lance ! Y a pas de sous victoire, et toute évolution est bonne à prendre. Au pire, vous vous casserez la gueule, comme vous l'avez certainement déjà fait auparavant, et comme vous avez pu le constater, ça ne vous a pas tué !


D'ailleurs, si ça peut vous aider, je vous ai fait une liste de quelques petites choses qui me foutent le sourire //

Un ciel bleu // Une réduction sur un truc trop cool sur lequel je bavais depuis longtemps // Débaucher plus tôt // Un joli commentaire // De belles fleurs // Ma maison // Un sourire échangé // Une blague // LovaLova // Sortir avec mon appareil // Un bon film // Mes petites plantes // Une attention // Mes chats // Dessiner // Trouver une mangue au rayon fruits & légumes quand je fais mes courses // Les pensées positives provenant de l'extérieur // Les animaux mignons // Les souvenirs du bon vieux temps // Mes collections en tous genres // Les copines // Mes victoires passées // Faire rire // Découvrir un nouvel artiste // Mettre du rouge à lèvres // Faire des rencontres // Les surprises // Disney // Ecrire ici // Atteindre un objectif // Un arc en ciel // Une grasse mat // Ma plutôt bonne santé // Ma spontanéité et tout ce qu'elle engendre // Céder à mes pulsions d'acheteuse compulsive // Recevoir ce que j'ai acheté sur le net pendant mes pulsions d'acheteuse compulsive // Un compliment (même si j'ai encore un peu de mal avec ça) // Aller à la mer // Voir quelqu'un que j'apprécie atteindre un de ses objectifs // Voir mon plus petit frère danser // Imaginer le mariage idéal (nooooon LovaLova, ne t'en vas pas, c'est juste pour passer le temps !) // Faire de la déco // etc.



Lavie Eibel, non ?



Puis entre deux articles, retrouvez moi sur
Instagram ♡ Twitter ♡ Facebook ♡ Pinterest ♡ Tumblr

You Might Also Like

16 commentaires

  1. Je me retrouve beaucoup dans ta description. Le problème c'est que c'est si facile de se laisser aller dans les méandres du bougonnement, de la mélancolie voir de la tristesse et la négativité. C’est confortable. Et mine de rien, et c'est con hein, mais c'est pas si facile que ça en a l'air de positiver. Alors que quand on le fait, c'est quand même chouette. Mais pas douillet.

    C'est un joli article, je vais l'imprimer, l'épingler au dessus de mon lit, et le relire souvent :) Bon peut être pas l'épingler non plus, mais en tout cas, ca ne me ferais pas de mal de le relire régulièrement ! Parce que bordel que t'as raison ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me fait très plaisir de lire ce genre de choses !
      Surtout que oui, je suis d'accord avec toi concernant la facilité d'être dans le négatif, je comptais en parler, mais ma tête en l'air a oublié cette étape... Être heureux, c'est une lutte au quotidien.
      Merci d'avoir pris le temps de laisser un petit mot ici !
      Belle fin de journée à toi !

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ton article car c'est ce que j'essaye de faire tous les jours ! Bon avec les cours c'était franchement pas facile... mais maintenant ça va mieux :) Et c'est une très bonne idée de mettre les trucs trop cool et qui font postitiver en bas d'article :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il t'ait plu et surtout qu'il t'ait parlé :)
      Belle fin de journée à toi !

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Cet article fait beaucoup de bien. Ma vision des choses a été très chalbouler ,quand on perd des êtres cher,il est difficile de positiver. Et pourtant , on prend vraiment conscience de la beauté de la vie que le bonheur est là, qu'on peut l'atteindre. Et moins râler , être moins exigeant avec les autres est un très bon début a la pensée positive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etrangement, c'est aux moments les plus bas de ma vie que j'ai trouvé le plus de saveur aux détails anodins. Comme je te l'ai déjà dit, je te trouve incroyablement courageuse dans ta réaction face à cette épreuve, et je suis sûre que ça paiera.
      Belle soirée à toi !

      Supprimer
  5. Quel joli article... Je le garde de côté pour dès que j'ai un coup de blues. Ça me fera du bien de te relire... Plein de bisous et merci <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il te plaise et te parle ! Hésites pas à repasser lui rendre visite dès que tu en auras besoin ! ;)
      Bisoubisous !!

      Supprimer
  6. Je me retrouve énormément dans ce que tu as écris, en fait c'est un peu tout moi ça, je travaille encore beaucoup sur ma "positivité" mais ça fait du bien déjà de voir l'écart entre le moi d'avant qui ne m'aimait pas et n'aimait personne et le moi de maintenant qui est beaucoup plus tolérant envers moi-même et les autres et qui profite plus des petites choses de la vie. Quand j'aurais des petits moments sombre je repasserais par ici, c'est un vrai petit coin de bonheur et d'inspiration :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me fait très plaisir que cet article te parle autant, et de te découvrir ici, par la même occasion !
      N'hésites pas à abuser de sa lecture, ce n'est pas dangereux pour la santé, et il est ici pour ça ! ;)
      Belle fin de journée à toi !

      Supprimer
  7. J'aime ta liste de choses qui te font sourire, pour le coup elles m'ont fait sourire aussi et m'ont rappelée combien la vie est belle parfois :)
    J'ai loupé cet article, je ne sais comment ^^

    RépondreSupprimer
  8. un très belle article qui permet un peu à chacun de ce remettre en condition face à la vie de tout les jours, de faire plus attention aux petits détails et comme tu le dis savoir positiver. J'avais bien besoin de lire un article comme celui-ci pour me redonner le sourire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il t'ait plu et reboosté par la même occasion ! :)

      Supprimer
  9. Héhé, ça me rappelle tout à fait un article que j'ai écrit récemment : http://lesbijouxdelois.blogspot.fr/2014/05/je-ne-suis-pas-ce-que-je-vends.html

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram