Weekend d'anniversaire à Disneyland Paris.

1/30/2014

Le 25 Janvier, comme je l'ai très clairement précisé dans mon dernier post, c'était mon anniversaire. Je ne reviendrais pas sur l'importance qu'a ce jour pour moi, vous l'avez déjà assez compris comme ça, je pense. 
Mais cet anniversaire était de loin le meilleur, et je ne pouvais pas me taire à ce sujet. Donc vous en reprendrez bien un peu ? 

J'avais prévu de faire un article réunissant mes achats de semaine d'anniversaire, mes cadeaux et mon weekend d'anniversaire à Disneyland, mais les colis tardant à pointer le bout de leur nez, j'ai du diviser le billet. Mais promis, vous ne lirez pas le mot anniversaire cinquante fois.

ChériChéri m'avait prévenu : le weekend de mes 23 ans était orchestré par ses soins et son organisation demeurerait secrète jusqu'au dernier moment. Et ça n'a pas loupé ! Réveillés à 4:40, nous avons embarqué pour un train direction Paris. Je me doutais bien de ce qui m'attendait, mais je n'avais aucune certitude, j'ai donc attendu patiemment (AH, LA BLAGUE) le moment fatidique où il a enfin craché le morceau : Nous nous dirigions vers DISNEYLANDPARIS. 
Puis TADAM, après un trajet composé de métros trop bondés et de RER à l'odeur beaucoup trop persistante, nous sommes arrivés. Deux jours / Une nuit dans la peau d'une enfant de cinq ans. 



 Et en tant qu'enfant de cinq ans pas très téméraire, j'ai fuis les attractions à sensation et me suis réfugiée dans des manèges plus mignons, au plus grand désespoir de ChériChéri, qui ne rêvait que de la Tour de la Terreur. Bref, je me doute bien que vous vous contrefoutiez de notre programme, donc passons directement aux choses sérieuses. 



LE FEU D'ARTIFICE. Oui, parce qu'honnêtement, c'est le plus beau que j'ai pu voir de toute ma vie de gamine de cinq ans. Dans cette version, le château est utilisé comme support de jeux de lumières et projections (plus ou moins réussies), pour nous rappeler les moments forts de l'univers Disney. Le château qui se transforme en cascade géante pour apercevoir en sa base Simba, Timon & Pumba dans la scène culte de la traversée du tronc d'arbre, sur l'air d'Hakuna Matata a certainement été le plus joli moment, à mon goût. 


Puis, nous avons pris le chemin de l'Hôtel Cheyenne, qui, disons le, a une description qui ne lui fait vraiment pas honneur. Sincèrement, j'étais persuadée de me retrouver dans une sorte d'Etape Hotel... MAIS PUTAIN. La gosse de cinq ans a enfilé ses Tiags et un chapeau pour se lancer dans un Rodéo imaginaire. Fidèle à l'Univers Disney, tous les détails étaient là, pour nous transporter dans une bulle sous le thème des meilleurs Western. Dans les parties communes, la lumière provenait d'imposantes suspensions en (faux) bois de cerfs, exactement celles dont je rêve depuis approximativement trois générations. Les sièges du bar n'étaient autre que de superbes selles, puis arrivés dans la chambre, j'ai pu constater que le soucis du détail était tout aussi présent, jusqu'au papier peint de la salle de bain, orné d'un lasso qui reliait successivement des éléments rappelant les CowBoy, pour ne citer que ça. Arrivés une fois la nuit tombée, nous avons du attendre le matin pour découvrir avec émerveillement le décor qui nous entourait. De petits bâtiments aux façades de Western à la Disney s'étendaient partout autour de nous. Le petit déjeuner, présenté sous forme de buffet à volonté a su nous ravir, malgré le manque de fruits. 
L'hôtel et le feu d'artifice restent sûrement mes plus jolis souvenirs de ce superbe weekend. Et même qu'un jour, je serais peut être assez grande pour faire les attractions à sensation... Si un de vous a des plans pour une machine à remonter le temps, je suis preneuse, parce que ça me manque déjà bien comme il faut !




Puis, comme si ça ne suffisait pas, j'ai reçu des cadeaux (pour rester cohérente avec l'intro de ce billet, je ne montre que ceux achetés là bas). Des trucs plutôt sympa, même. 



S'il y a un truc génial, c'est les soldes à Disney. Comme j'ai sûrement du le dire par ici, je fais la collection des personnages Disney, et plus particulièrement d'Ariel. Du coup, lorsque j'ai trouvé ces nains (fidèles compagnons de Blanche Neige) à 2€ chaque, j'étais aux anges, surtout étant donnée leur qualité (fringues en velours et tout le tintouin !). Puis Ariel en robe pailletée, je n'pouvais pas vraiment résister, soldes ou pas. Vous pourrez constater qu'elle a perdu une main dans la bataille. Je la recollerai. Un jour.



UN LIVRE POUR DESSINER LES PRINCESSES. Et c'est trop bien. Tout simplement.






 Un Monsieur Patate !! Au Disney Store, le principe est simple : Il y a un îlot dédié à ce personnage. Tu prends une boîte, et tu la bourres autant que tu peux d'éléments. La patate / des bras / le nez / les oreilles sont évidemment nécessaires et ne nécessitent pas de choix. Vient ensuite l'étape 2 : Le gavage de boîte avec toutes sortes de trucs rien que pour le déguiser. J'ai opté pour une Madame à forte inspiration Minnie. Et elle trône désormais fièrement dans mon salon, amusant souvenir de ce superbe moment. 


J'espère que j'aurais vite reçu le reste de mes colis pour pouvoir enchaîner sur le prochain article prévu à cet effet <3

You Might Also Like

6 commentaires

  1. Avec mon copain ont a eu des billets pour une journée, à Noël. Du coup on ira en Juin... MAIS J'AI TELLLLLLEMENT HATE ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton impatience ! J'espère que ça te plaira autant qu'à moi ;)
      Belle journée à toi !

      Supprimer
  2. J'adore Disneyland, la dernière fois j'ai raté pas mal de choses à cause de la foule, du coup pour les prochaines fois, ce sera forcément lors des périodes creuses que j'irai :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison ! C'est vraiment plaisant de n'pas avoir une heure de queue pour chaque attraction et se faire bousculer toutes les cinq minutes !

      Supprimer
  3. raaah mais la chance! je rêve d'aller à Disney mais comme toi j'ai très peur des manèges à sensations fortes, mais même sans ça ça à l'air merveilleux haha!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, je n'suis pas seule ! ahah
      Il faut vraiment que tu y ailles si tu n'en as jamais eu l'occasion, c'est un truc à faire au moins une fois (bon, après, faut trouver la bonne personne, tu sais, celle qui ne te traîne pas de force dans les trucs qui font peur ahah)

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram