Entretien chez Lush.

1/10/2014

Hier, j'ai eu l'occasion de passer un entretien pour Lush et comme vous avez été quelques unes à m'interroger dessus, j'ai décidé qu'écrire un billet dessus serait sûrement le plus simple pour tout le monde.
Il était affiché sur leur devanture qu'ils cherchaient un(e) vendeur/euse "ultra dynamique, reine ou roi de la démo, autonome et plein de punch" pour un CDI en 20h/semaine. A la recherche d'un mi temps pour cumuler à mon actuel, j'ai déposé mon joli CV tout Photoshopé. On m'a rappelé pour m'annoncer que j'avais un entretien jeudi qui pouvait durer la journée. Je préviens donc mon travail que je ne pourrais pas être là ce jour ci, et me renseigne un peu sur ce qui m'attend (comment va se dérouler l'entretien, les produits/l'éthique de la marque, etc). C'est là que j'ai découvert que cette boîte dite enjouée et humaine faisait passer un vrai parcours du combattant à ses postulants, et que les avis négatifs sur leurs méthodes de recrutement étaient plus que nombreux. Malgré quelques doutes, je m'y suis rendue.
Le rendez vous était convenu dans une salle réservée dans un Bistrot, et nous étions huit. Huit rivales, toutes de noir vêtues, plus ou moins prêtes à défendre leur bout de gras au signal de départ. Grand sourire, la manager et la manager adjointe arrivent (en retard), et nous invitent à monter. Nous sommes invitées à prendre place autour d'une grande table et à commander à boire (petite attention qui a le don de faire plaisir et de mettre à l'aise). Une fois installées et servies, les choses sérieuses commencent. 

(Je précise pour la suite de l'histoire que j'avais préparé mon coup, révisé une présentation professionnelle, les fameux défauts qui sont inlassablement demandés, m'étais informée sur les démonstrations, et j'en passe. )
La manager nous demande donc de nous présenter chacune à notre tour en donnant notre prénom, notre odeur préférée, notre dernier fou rire et un CD que nous passerions à Lush. Je suis déstabilisée. Je ne vois pas bien comment on peut se faire une idée sur une personne avec aussi peu d'éléments. J'ai donc sorti des banalités, ai parlé d'un CD dont je ne connais plus le nom, de mes chats qui se battent et d'une senteur de rose. En réalité, j'adore l'odeur froide des lieux désaffectés pour l'ambiance dans laquelle elle me plonge (mais allez dire ça à un entretien pour une boutique de cosmétiques), je ris dix fois par jour minimum, et même si je ne suis pas très sensible à l'univers de la musique (rassurez vous, je suis doucement en train de me soigner !), ça ne m'empêche pas d'être quelqu'un d'enjoué.
Une fois cette mini épreuve passée, on enchaîne donc sur autre chose. Le principe est simple : elles vont poser des questions (qui étaient au nombre de trois) au groupe, et nous devrons répondre. J'ai vite compris : il fallait répondre avant les autres, ne pas hésiter à couper la parole, mais tout ça avec notre plus beau sourire et des formules de politesse. Et même si je ne juge absolument pas celles qui en ont la capacité, ce n'est pas mon cas. Je suis une vraie pipelette, mais je n'impose pas ma parole. Certaines ont été discrètes, d'autres maladroites, d'autres encore ont réussi à jouer le jeu en respectant les autres, puis d'autres ont oublié la notion de respect... 
Et cette première étape est déjà terminée. En effet, elles partent délibérer pour savoir qui restera et qui sera éliminé. Je savais que je ferais partie de la deuxième catégorie, c'était évident. Elles nous appellent une à une pour les rejoindre à leur table au rez de chaussée, tout prêt de la sortie, afin de nous donner leur réponse en aparté et prendre le temps de débrieffer un peu sur tout ça . J'ai donc eu l'occasion de m'expliquer, un peu. Toujours souriantes, elles m'ont écouté leur dire que je savais vendre, mais que j'étais très mauvaise en théâtre, puis m'ont fait comprendre que j'avais été trop à l'écoute, et pas à la hauteur de leurs espérances (tout ça délicatement enveloppé dans un moelleux nuage de compliments), qu'ils cherchaient quelqu'un de plus axé sur la force de vente (définition trouvée sur Wikipédia : "la force de vente est de développer le Chiffre d'Affaire et/ou la rentabilité de l'Organisation qui l'emploie."). 
(Sans mauvaise foi aucune due à une possible amertume suite à cet échec) Dans leur discours édulcoré, j'ai entendu que l'écoute, c'était bien beau, mais que je n'avais pas l'âme d'un requin. Je ne suis pas naïve, j'ai conscience que Lush, avant d'être une boutique qui sent le bonbon, c'est avant tout une entreprise, mais je n'aime pas cette façon de fonctionner. J'estime sincèrement que ce n'est pas avec les "tests" qu'ils m'ont fait passer qu'ils ont eu l'occasion de se faire une opinion fidèle de celles que nous étions sur une surface de vente. Surtout lorsque l'on sait qu'elles m'ont félicité pour ma bonne connaissance des produits alors qu'à aucun moment j'y ai fait allusion, et surtout, que nous avons toutes étiez congédiées avec les mêmes termes, à peu de choses près. 
Bon, j'ai quand même eu droit de partir avec un produit dans une pré sélection (j'ai donc choisi la Dream Cream).

A titre d'information, on a été informées que pour celles qui restaient dans la course, la journée continuait avec un entretien individuel d'une heure et une simulation de vente/démonstration.

Je ne pars pas fâchée. Je ne suis pas ce qu'on appelle une "Lush addict", mais juste à la recherche d'un emploi sympa. Et malgré le fait que je suis en accord avec leur éthique et que beaucoup devraient suivre leur exemple, je pense que leurs méthodes de travail et moi n'étions pas compatibles et je préfère sincèrement avoir été recalée à ce niveau là, et laisser la place à quelqu'un qui s'épanouira plus volontiers dans cet emploi. Je comprends d'ailleurs leur refus, étant donné ce que je les ai laissé découvrir de ma personnalité. Je n'ai pas eu de coup de mou en sortant et ai au contraire passé une jolie (grosse) journée. 

Je tiens à préciser clairement que je ne pointe pas Lush du doigt, j'informe juste celles que ça pourrait intéresser, un jour ou l'autre. Il me semble évident que j'expose mon point de vue et que tout le monde ne l'a peut être pas vécu ou ressenti de cette manière. Mon but n'est évidemment pas de faire de la mauvaise pub à Lush, chez qui je continuerai d'acheter les produits que j'affectionne (articles visibles ici et ). Je ne dis pas non plus que c'est la même politique dans toutes leurs boutiques, je n'en ai pas la moindre idée. Et suis sincèrement contente pour celle qui a décroché le poste (et qui, maintenant que je sais qui c'est, a été, à mon sens, la plus compétente de nous). 



You Might Also Like

17 commentaires

  1. " Pas l'âme d'un requin " ? On dirait que tu veux devenir trader : c'est un sacré entretient !
    Si leurs recrutement se déroule comme ça, à mon avis leurs objectifs de ventes doivent être pas mal élevé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai employé ces termes, c'est parce que c'est le sentiment que j'ai eu :)
      Mais oui, on ne fait pas marcher une boîte de cette envergure avec de l'amour et de l'eau fraîche ! ahah :)

      Supprimer
  2. Je te voyais déjà travailler chez LUSH !
    Je te remercie pour cet article, trés intéressant. Je ne pensais pas que c'était comme ça chez LUSH.
    Je voyais ça vraiment plus "cool" comme quoi..
    J'espère que tu trouveras un ptit boulot sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je pensais ça aussi plus "détente" et humain... Mais bon, c'est vrai qu'une boîte de cette envergure, il faut bien la faire tourner... :)
      Merci, je me relance dans mes recherches, en espérant trouver vite :D

      Supprimer
  3. WOW!! effectivement c'est surprenant, mais merci beaucoup pour cet article car moi je souhaite vraiment un jour être embauché ahah!!
    Avant de trouver mon poste chez subway (oui c'est pas les mêmes odeurs ahah), Lush ouvrait une deuxième boutique à Lyon, et le courant était bien passé, mais finalement ils avaient (sur ordre de la chef des 2 boutiques) de démarrer l'ouverture en séparant en 2 l'équipe du 1er magasin.
    Bref et j'ai retenté pour les fêtes cette année, mais j'étais pas disponible le weekend donc deuxième échec!!
    Le courant passe toujours bien avec l'équipe, la manager est super cool, donc je ne désespère pas un jour changer de job, car l'odeur du subway c'est bien gentil mais je commence à en avoir marre :)

    En tout cas bonne recherche d'emploi, je te soutiens car je cherche à changer aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente si ça peut t'aider (et donc te préparer à un possible entretien), c'était surtout le but de mon article, je ne comptais absolument pas dénoncer quoi que ce soit :)
      C'est dommage que tu ais pas eu l'occasion d'être embauchée à l'ouverture, mais hésites pas à déposer ton CV de temps en temps, je pense qu'ils t'appelleront dès qu'ils auront une opportunité s'ils voient comme tu es motivée !
      Je croise les doigts pour toi :)

      Supprimer
  4. C'est une sacré manière de recruter, je crois que j'aurais été du même avis que toi. Je ne comprends pas comment tu peut être jugée sur tes goûts (sans pouvoir réellement dire ce que tu aimes pour ne pas froisser les gens) mais pas sur tes qualités de vendeuses. Alors certes c'est chouette qu'on s'intéresse à toi, mais c'est aussi sympa de parler de tes qualités de vendeuse.. Je trouve ça spé quand même...
    Article qui est vraiment constructif pour moi, j'ai appris des choses tiens ! :)

    Bon courage du coup, pour trouver un autre contrat :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de le préciser, mais les 3 questions posées au groupe étaient portées sur la vente (ou plutôt sur l'équipe de vente/ les indices de vente et l'autre je ne sais plus...) Mais il est évident que le fait de laisser les autres s'exprimer ne dit absolument rien sur la vendeuse que je peux être...
      Et oui, comme tu le dis, c'est bien de ne pas être qu'un nom, mais là c'était un peu trop poussé (et hypocrite -oups, le mot est lancé !) à mon goût...
      Merci beaucoup :)

      Supprimer
  5. En effet ça l'air un goût amer tout ça... Mais tant que tu arrives a t'en détacher, toujours aimer leur produits ! C'est tout ce qu'on peut te souhaiter.
    J'y avais déjà penser a lush... Et en effet je pense qu'il faut avoir un talent de "comédien" limite ne pas avoir de trac, être très théâtrale, ce qui peut te faire passer pour un "requin" alors qu'en fait non.
    Je suis d'accord avec toi sur le fait que bravo a celle qui la emporte car elle le méritait grandement si elle remplissait ces qualités :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En vrai, j'ai sûrement l'air d'avoir la rancune plus tenace qu'en réalité (car j'ai sincèrement été soulagée de ne pas être prise), cet article a surtout été écrit pour informer les potentielles postulantes que pour dénoncer quoi que ce soit (y a t il vraiment quelque chose à dénoncer ?)Et oui, je comprends ce que tu veux dire concernant le fait de se créer un personnage (et j'admire ceux qui y arrivent !)
      Tu avais pensé à postuler, c'est ça ? En tout cas, si c'est toujours le cas, je te conseille de le faire, tu n'aurais rien à perdre !

      Supprimer
  6. C'est tout a fait classique chez Lush comme entretien, et ce genre de tests c'est car il cherche avant tout une personnalité (de ce que tu dis pour l'annonce accès sur les démos tout ça) plus qu'un vendeur. Après c'est déoutant et je le comprends j'y suis passé, mais connaissant le fonctionnement je peux te dire que là ce que le recruteur cherchais c'était une personne pour animer.

    RépondreSupprimer
  7. Waoh, j'aurais jamais imaginé qu'un entretien Lush pouvait se passer comme ça!
    La 1ere étape, c'était limite une mini interview qu'on aurait pu passer à une blogueuse!
    On voit le côté "sombre" de Lush à présent xD, j'aimgine que chaque entreprise (surtout renommée) n'est pas parfaite...

    RépondreSupprimer
  8. Wahou mais c'est quoi ces épreuves de malade pour travailler dans une simple boutique, finalement?
    Je suis trop choquée! Et effectivement, aussi bien chez Lush qu'ailleurs, il faut avant tout prouver que tu vas faire monter leur chiffre d'affaire et que tu vendras à fond! L'humain passe après!

    Plein de bisous!
    Julie, de www.lavisetlaviedejulie.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ce qui m'a attristé (en plus des épreuves), c'est le fait qu'ils aient de quoi réserver une salle dans un bar pour chaque entretien qu'ils fassent, mais pas de quoi légèrement augmenter leurs vendeuses (de ce que j'ai compris...) !
      Mais oui, je suis bien d'accord, c'est avant tout une entreprise, et heureusement qu'ils en ont conscience... Le hic, c'est qu'ils sont relativement hypocrite quant à l'entretien qu'ils font passer et qui n'est absolument pas axé là dessus :)
      Enfin bref, je reprécise quand même que je n'ai rien contre eux et que je tenais juste à raconter l'entretien que j'avais passé :)
      Belle fin de weekend à toi !

      Supprimer
  9. Je découvre ton blog avec beaucoup de plaisir. J'adore ! Et suis navrée de constater que les affres des entretiens aux questions ridicules et réductrices sont les mêmes d'un secteur à un autre. J'ai eu la chance de réchaper aux entretiens collectifs jusqu'à maintenant. Je n'ai aucune capacité à jouter la comédie (de manière crédible) et comprends donc totalement que l'on puisse trouver ça frustrant et décevant. Bon courage dans tes recherches.

    RépondreSupprimer
  10. Ce n'est pas la première fois que je lis un témoignage de ce style concernant les entretiens que Lush choisit de faire passer, et contrairement à toi, cette pratique me déplait et me déçoit.. Si leur éthique en terme de cosmétique est admirable, je pense que l'éthique au travail est tout aussi importante et ça me pose problème de voir de quelle manière cette entreprise traite de potentiels futurs employés. D'autant plus que je n'ai pas eu d'excellents échos concernant le travail au quotidien dans une boutique Lush. Je trouve ça dommage..

    RépondreSupprimer
  11. J'ai passé un entretien chez Lush à peu près à la même période que toi, et quelques années plus tard, toujours à la recherche d'un travail, je me dis: "tiens, et si je retentais ma chance chez Lush?"; puis soudain, le côté ultra commercial de la marque refait surface en lisant ton article. Alors merci pour ce mnémotechnique qui me permet de ne pas subir une nouvelle fois un entretien chez eux haha la boutique, les produits, l'éthique, tout ça me donne tellement envie mais le souvenir que m'a laissé l'entretien que j'ai passé - avec des questions similaires aux tiennes, telles que "quelle est la chose la plus folle que vous ayez fait dans votre vie?", ne m'enchante que très peu.

    Je pense que c'est quitte ou double: soit ça nous plaît et nous correspond, soit non.

    Mais ma foi, il faut se dire que c'est une expérience qui ne coûte rien et qui permet tout de même de se forger un peu en matière de questions étranges en entretien! ;)

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram