Thigh Gap etc.

12/07/2013

Depuis quelques temps, j'ai constaté qu'une guerre grondait. Une guerre de nanas qui se rassemblent toutes, bras dessus, bras dessous, pour dénoncer un fait : La maigreur. Chacune de ces soldats y va de son commentaire désobligeant, de sa petite blague de trop. Et rares sont celles qui calment le jeu. Bon nombre d'entre elles prônent le fait de s'assumer mais pointent du doigt celle qui osera voir ses os pointer un peu trop. La mode a, en surface, subi un coup d'état et se voit privilégier les formes, paraîtrait il. 

Pourquoi ?

Il semblerait que le peuple en ait eu marre de ces diktats esthétiques ne correspondant pas au plus grand nombre. Pendant trop longtemps, les kilos en trop étaient traqués sans relâche pour le plus grand malheur de certaines (et certains). Il est vrai qu'il est bon de partir dans une autre direction, celle de l'acceptation de soi, mais surtout de l'autre.

Tout cela va trop loin. On en oublie que chacun est différent et possède donc un métabolisme qui lui est propre. Je constate avec effroi que dans cette guerre sans merci, des commentaires tous plus irrespectueux les uns que les autres s'accumuler, adressés à celles qui "osent" rester maigres. Ces odieuses qui ne jouent pas le jeu. 
Sauf que ces "sacs d'os", "anorexiques" et j'en passe, vivent comme vous. Elles aussi savent lire, côtoient les réseaux sociaux et flânent sur ces blogs qui les pourchassent et les renient d'une façon aussi virulente que si elles avaient commis un crime scandaleux. En même temps, c'est tout comme : les gourmandises glissent sur elles et ne prêtent même pas attention à leurs hanches. 

Faisons un récapitulatif des réactions qui m'ont le plus marqué, et m'ont amené à l'écriture de cet article :
"sac d'os", "anorexique" (déjà cités plus haut), "on a vu assez d'horreur pendant la guerre", "quelqu'un pourrait il nourrir cette pauvre fille(variantes acceptées : "lui donner un sandwich/gâteau/etc"), je vous en prie...", "elle doit mourir de faim", "j'aime les côtes dans mon assiette, pas sur une fille !" et j'en passe. 

Imaginons un seul instant que nous soyons dans une dimensions quelques peu différentes. Si si, allez, fermez les yeux. Une dimension où ce sont les rondes qui sont relayées au rang d'animaux, de parias. Sous les selfies des plus téméraires, celles qui oseraient se montrer au restaurant, on pourrait lire :
"sac de graisse", "bouffeuse compulsive", "éloignez la de toute cette nourriture qu'elle engloutit !", "arrachez lui ce sandwich/gâteau/etc, je vous en prie..." "elle va finir par éclater !", "j'aime la graisse autour de mon lard, pas d'une nana !", et j'en passe.

Serait ce tolérable ? S'accepter ne passe pas par le rejet de l'autre. Il n'est pas nécessaire de dénigrer la différence pour accéder à la normalité. Mais en 2013, chacun d'entre nous est censé le savoir.


Je me suis permise d'utiliser cette photographie pour illustrer cet article. A chacune de ses publications, ce cliché a fait polémique. La masse semble scandalisée du fait que je n'ai pas profité de l'anatomie de ma chère modèle (Alex Salvador) pour dénoncer la maigreur, pire, j'ai osé la voir comme une femme dotée de sensualité, au même titre que toutes les autres. 

Je suis moi même un p'tit bout de nana plutôt dodu, avec des cuisses qui se touchent et un bidon. Mais j'ai un aveu à vous faire : je les aime nos sorcières de 2013, celles aux clavicules apparentes, aux côtes en dehors de l'assiette et aux pommettes saillantes. Et le fait qu'elles fassent attention à leur ligne ou non pour y arriver m'importe peu, du moment qu'elles s'acceptent et ne mettent pas leur santé en danger. 
Au même titre que je vous aime avez vos rêves de nez ratiboisés, de lèvres gonflés ou de poitrines repulpées, si ça peut vous menez à l'approbation du corps avec lequel vous êtes bien parties pour passer le reste de votre vie.

You Might Also Like

13 commentaires

  1. Ton article est super et je pense que c'est bien d'écrire ce genre d'article.
    Je suis d'accord sur le fait que chacun est libre de faire ce qui lui chante, mais je ne suis pas spécialement pour suivre cette tendance de la maigreur et de cet écart entre les cuisses, qui n'est vraiment pas joli quand c'est trop. Pour moi les demoiselles même si elles font attention pour parvenir à cette esthétique, elles mettent leur santé en danger. Privée son organisme n'est pas une option, pas sur le long terme. Car si l'hygiène de vie est trop négligée ou même sur-protégée elles seront plus sensibles aux maladies, plus faibles au final. Et surtout elles détériore leur organisme.
    Moi même j'ai des formes, que j'ai mis longtemps à vraiment accepter, mais je les aime, c'est moi.
    Je respecte ces demoiselles squelettique, maigre, mince etc...que leur organisme soit comme ça ou qu'elle le force, et je souhaite qu'elle soit consciente des risque sanitaires de ces régimes drastiques.
    Il y'a de la beauté chez toutes les femmes, mais il faut avant tout s'accepter et ne pas suivre les codes de la beauté imposée par la société actuelle!! Les modes se font et se défont.

    Sinon très belle photo :)

    RépondreSupprimer
  2. Assez d'accord avec toi Cannibalmalabar !
    On ne pourra jamais donner de normes alors autant ne pas se focaliser sur les formes de notre entourage, et encore plus difficile ... Sur nous mêmes !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis d'accord avec tes qualificatif qui parlent de la maigreur, mais ceux que tu as cités pour les gens dodu sont d'actualité, ils sont dis tout bas, mais ils sont dit, nous le savons.
    Après je ne suis pas pour dire à une personne qu'elle ne devrait pas être maigre, chacun fait ce qu'il veut à partir du moment ou il s'accepte. Ma meilleure amie n'arrête pas de mincir, elle est très jolie, la seule chose qui m'importe c'est sa santé, mais je ne la vois jamais se priver de nourriture donc c'est ça qui me rassure, être bien dans son corps et dans sa tête.

    Merci pour l'article, je n'avais pas réellement conscience de tout ça !

    RépondreSupprimer
  4. "La masse semble scandalisée du fait que je n'ai pas profité de l'anatomie de ma chère modèle (Alex Salvador) pour dénoncer la maigreur"
    La maigreur? Mais quelle maigreur? Moi, je la trouve parfaite. Après tout, ce n'est que mon point de vue. Je fais partie de ces filles aux, je reprends tes propos, "cuisses qui se touchent et un bidon" que je rejette quotidiennement. Et pourtant, je suis admirative de toutes ces filles qui s'assument qu'elles soient rondes ou archi maigre. Mais je crois qu'une grosse partie de notre société actuelle ne pense pas comme nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée mais il faut appeler un chat un chat : cette jeune femme (qui a l'air fort jolie au demeurant, là n'est pas la question) est maigre, oui.
      Elle est parfaite de votre point de vue, mais elle est maigre. Le nier serait complètement idiot et carrément contre-productif.
      À moins que "maigre" soit pour vous une insulte alors que ce n'est qu'un mot neutre pour caractériser la corpulence d'une personne.

      Supprimer
  5. Merci pour cet article, je m'en suis pris pas mal dans la tronche récemment concernant mon poids, apparemment pas suffisant pour certains...

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  7. Merci pour ce bel article, très bien écrit !
    Je fais partie des ces femmes fines, aux formes "légères", aux os parfois saillants et aux côtes visibles! Je n'en suis pas moins femme et féminine pour autant ! C'est ma morphologie et oui les gâteaux, sucreries et les bonnes graisses glissent sur moi! Je mange de façon normale et quotidienne, je mange plus parfois même et j'impressionne certains de mes amis par mon appétit!
    Et je confirme que j'élime aussi de façon naturelle !!!
    J'ai eu droit bien sûr aux réflexions types: "sac d'os", "planche à pain", fantômette" , "on doit te casser si on te sert trop fort", "tu manges pas chez toi ou quoi?" et bien d'autres ! J'ai 31 ans à ce jours et cela fait autant d'années malheureusement que je continue à entendre ces propos que ça soit vis à vis de moi et d'autres belles personnes! Personne ne mérite d'être harcelé comme ça ! Oui j'ose dire que parfois c'est du harcèlement comme les gens qui ont d'autres différences physiques ou sociales en subissent également!
    Depuis peu j'accepte de me faire prendre en photo de plus en plus déshabillée. Pourquoi ? car j'ai compris que "oui" je pouvais être fière d'être qui je suis, comme je suis et que j'ai le droit d'aimer vivre dans ce corps qui est le mien!
    Si vous lisez cet article, SVP partager le et dite enfin tout haut ce que vous avez peut être depuis longtemps sur le cœur. Grâce à ces mots, nos mots on peut aider , faire avancer les mentalités et ne plus subir !
    Merci encore à toi Flavie :-)

    RépondreSupprimer
  8. Ca fait terriblement plaisir de lire un billet comme ça. Je suis de celles à qui l'on demandait si j'étais anorexique, j'ai ce fameux thigh gap (quelle horreur), les clavicules apparentes et les fossettes en bas du dos, mais c'est comme pour tout, on est comme on est, maigre, mince, en chair ou plus gros. C'est difficile de s'accepter, on parle souvent de s'assumer mais au final rien n'est fait pour que ce soit facilité. On oublie trop souvent qu'on n'a pas tous le même métabolisme et que ce qui fonctionne sur quelqu'un ne fonctionne pas forcément sur l'autre... J'espère que la société finira par évoluer ! :)

    RépondreSupprimer
  9. j'ai lu un article similaire récemment sur un blog anglais et ça fait plaisir de voir cet opinion fleurir sur internet! comme tu dis les filles commencent à s'accepter, à aimer leur corps, c'est à la mode d'être "body positive" et j'en passe, mais ce sont toujours des filles avec des formes qui ont le droit de penser ça, à coup de "real women have curves" ou encore "real men love curves, bones are for dogs" et j'en passe... ceci dit si une fille mince s'aime et s'accepte c'est qu'une connasse imbue d'elle-même, et de toute façon elle est mince alors forcément elle a pas de problèmes... je trouve ça tellement énervant de devoir se justifier à chaque fois que j'y peux rien si je suis mince j'ai pas choisi mon métabolisme... enfin bref, tout ça pour dire, je trouve ça injuste que encore en 2014 seules les filles avec des "formes" aient le droit d'être bien dans leur peau sans passer pour des prétentieuses, du temps qu'on est en bonne santé on est toutes belles bordel!

    RépondreSupprimer
  10. Perso je suis vers l'acceptation de moi, en tout cas j'essaye parce que je suis ronde & que franchement, la mode est loin d'être aux rondes...
    Maintenant, pour autant, je suis très loin de penser ça des filles maigres ... Peut-être parce que je l'ai été ( & qu'on m'a aussi insultée d'anorexique ( sauf que je l'étais donc bon ), de planches à pain, de squelette ... Peu importe le corps qu'on a , personne ne mérite de recevoir des insultes que ce soit de "grosses bouffes" ( parce que ça existe clairement, même si on pense que la mode est à l'acceptation des formes, c'est uniquement sur le net j'ai l'impression ) ou de "sac d'os". En fait personne ne mérite de se faire insulter sur la seule base de son physique. On a le corps qu'on a c'est tout, les femmes ( & hommes d'ailleurs ) ne sont pas égaux par rapport à la minceur, aux formes etc ...
    Moi j'ai tendance à trouver tout le monde ( gros petits grands minces ) beau ( sauf moi haha).
    J'imagine à peine ce que tu as du ressentir ( ou pire ce que la modèle a du ressentir ) quand elle a vu toutes ses horreurs ...
    Bref, levons nous contre ce besoin qu'ont les gens de nous mettre dans les cases.
    Merci pour cet article .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis carrément d'accord avec toi, l'acceptation de soi, c'est uniquement sur la toile, parce que dans la vraie vie, en tant que ronde, tu es celle qu'on regarde avec des yeux tout ronds si tu oses prendre autre chose qu'une salade, ou pire... UN DESSERT !
      S'accepter (et accepter l'autre), c'est une lutte de tous les jours, mais le jeu en vaut la chandelle. Mais il y aura toujours quelqu'un pour nous critiquer qui que nous soyons. Alors prenons en, du dessert ! L'important, c'est de se plaire à soi. Et envoyons valser les autres !
      En tout cas, saches que ça me fait plaisir de te découvrir ici,
      Merci pour ton passage, vraiment.

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram