Fuir Paris - quatre mois plus tard.

12/22/2013









Comme j'ai eu l'occasion de le sous entendre plutôt précisément ici, j'ai quitté Paris pour Nantes il y a de cela quatre mois. Mais je n'ai jamais eu l'occasion de vous en parler clairement. C'est donc ce que je vais tenter de faire dans ce billet.







Pourquoi ?

Si on m'avait dit il y a un an que j'en serais là maintenant, je n'y aurais tout simplement pas cru. A ce moment là, je ne voyais mon avenir qu'à la capitale et considérais le reste de la France comme une vaste étendue de champs les uns à la suite des autres... Puis très vite, les événements m'ont dévié à toute vitesse vers un immense mur et je ne voyais d'autre dénouement possible que le crash, le vrai, celui qui laisse des séquelles irréversibles. Mais cette vilaine période m'a permis de me débarrasser de mes œillères et je voyais enfin ce que Paris m'apportait vraiment : rien. Je me sentais oppressée par ses artères trop bondées, étouffée par ses rencontres trop prévisibles, bâillonnée par mon devenir professionnel, étranglée par les prix de l'immobilier. 
Puis un jour, sur un coup de tête, l'amoureux et moi, on en est venu à une conclusion : et pourquoi pas ailleurs ?

Ailleurs, oui, mais ailleurs, c'est vaste. Il fallait donc choisir où. Et Nantes, la ville qui m'avait vu naître, m'attirait d'une façon très étrange. On a donc décidé d'y passer un week-end, juste pour voir. Et Nantes nous a envoûté. À peine son sol foulé, y vivre est devenu une évidence pour nous. 





Comment ?

On a fait les choses un peu maladroitement : on s'est fixé du vingt quatre aout au seize septembre pour trouver un boulot (n'importe lequel) chacun et un appartement. En cas d'échec, on rentrait dans notre triste studio en Rdc à Pantin. Honnêtement, j'étais persuadée que l'on allait se planter. Trois semaines, c'est tellement court... Mais c'est Cv sous le coude que l'on a parcouru Nantes. Et il ne nous a même pas fallut deux jours pour les trouver, ces foutus jobs ! On s'est donc lancé à la recherche de l'appartement idéal, et après quelques visites infructueuses, nous sommes tombé sur le meilleur intérieur possible, celui auquel nous n'aurions jamais osé rêver. 
Le plus dur, je pense que ça a été les trois semaines qui on séparé l'emménagement du déménagement. En effet, nous avons été dans l'obligation d'attendre aussi longtemps pour ramener nos affaires. Je vous laisse deviner comme chacune des soirées dans cet appartement vide s'est montrée interminable... 





Et maintenant ?

Maintenant, ça fait quasiment quatre mois que nous sommes installés, et malgré des débuts hasardeux, je n'ai pas regretté un seul instant cette décision. Parfois, je me suis sentie seule loin des copains et de ma famille, mais heureusement, j'ai un roux qui déchire tout et qui sait s'armer de patience et de douceur pour me réconforter. Je prends un plaisir certain à découvrir cette ville pleine de potentiel, à respirer dans ses rues piétonnes, à faire de nouvelles rencontres (parfois plus surprenantes que d'autres)...





Et en ce qui concerne les détails chiants ?

Il paraît que Nantes est une ville française plutôt chère. Mais pour les petits parisiens que nous sommes, tous les prix nous semblent dérisoires. Pour parler plus clairement : notre superbe duplex de 50m2 sans vis à vis à vingt minutes à pieds du centre ville, dans un quartier très calme et plein de charme est au prix du 25m2 sur Pantin (ville en banlieue parisienne, pas forcément très réputée...) en Rdc vue sur rue. Autant vous dire que rien que ce point nous change considérablement la vie. 
Le déménagement n'a évidemment pas été donné, comme vous devez vous en douter. De plus, Chéri étant le seul de nous deux à avoir le permis, et ce depuis moins de deux ans, ça a bien compliqué les choses. Mais nous avons trouvé !





En conclusion ?

Je crois que le but de mon article est de motiver les plus craintifs, ceux qui rêvent d'ailleurs, mais sans oser faire le pas. Quel que soit le départ et l'arrivée, votre envie de voyage ne sort pas de nulle part et est probablement justifiée. Alors oui, c'est un réel changement et vos doutes sont légitimes, mais bien plus souvent qu'on le pense, le jeu en vaut sincèrement la chandelle et vous ne serez pas déçus de l'aventure. 





D'autres questions ?


You Might Also Like

18 commentaires

  1. Oh merci , entendre ou plutôt lire ça ... Ça réconforte ! Je suis contente que ça aille pour toi alors xoxo

    RépondreSupprimer
  2. Ca me fait plaisir de lire ce genre de choses, moi qui rêve de partir de Paris dès que je le pourrais, tellement je me sens étouffée parfois...J'ai hâte de pouvoir me rendre vers un autre horizon, merci pour cet article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésites pas ! Je te conseille vraiment de tout mettre en oeuvre pour réaliser cette envie ! La vie loin de Paris est tellement plus jolie...

      Supprimer
  3. Moi aussi, j'aimerais bien quitter Paris, seule ma famille me retient!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. malgré le fait que je ne connaisse pas ta situation, je suis sûre que s'ils te sentent heureuse loin de Paris, alors ils ne pourront que te soutenir ! :)

      Supprimer
  4. J'ai pris plaisir à lire cet article ! En effet, le plus dur c'est de se lancer. Bravo à vous !

    RépondreSupprimer
  5. Moi y'a plus rien à paris qui me retient ! Sauf mon copain ... en fait ça fait un moment qu'on parle de Nantes :) Mais comme je te l'avais dit encore quelques objectifs à faire à paris et après GO ! :D J'aime beaucoup ton article et tes photos :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison de régler les choses comme il se doit avant de partir !
      J'ai un peu pensé à toi et à notre discussion quand je l'ai écrit ;)

      Supprimer
  6. Contente de lire que tu es si épanouie dans ton nouveau nid ♡

    RépondreSupprimer
  7. Tu as trouvé quoi comme travail sur Nantes ? J'espère y habiter un jour, cette ville me fait rêver à chaque fois que j'y passe. Même si, pour le moment, je me sens vraiment bien à Rennes (et Nantes n'est pas si loin en plus !). Ça fait du bien de lire tes mots en tout cas, ça se sent que tu es épanouie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment, je garde des enfants, et j'avais commencé une formation rémunérée, mais l'organisation n'était pas du tout sérieuse, j'ai préféré arrêter de perdre mon temps... Je cherche un temps plein ou un temps partiel pour cumuler à mon actuel du coup !
      Merci beaucoup <3

      Supprimer
    2. Je n'avais même pas tilté que tu étais si près ! La prochaine fois que tu passes, si tu as le temps, n'hésites pas à me faire signe, hein !

      Supprimer
  8. Bravo !!
    Quitter Paris pour l'étranger est dans ma todo, mais comme tu le dis, il faut être deux pour la décision finale, et suis 1 pour le moment ^^
    Let's see :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de réussir, et je suis persuadée que ça ne sera que du bonheur ! :)

      Supprimer
  9. J'habite en banlieue encore chez papa& maman.
    J'ai un boulot& je sais que ça va pas être simple le jour où on s'installera ensemble le Mâle&moi.
    On rêve de partir d'ici, on ne voit pas rester toute notre vie à coté de Paris.
    On rêve de Campagne, de calme& d'évasion.
    Un jour peut être.
    En tout les cas, votre audace à payer& c'est génial !

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram