Arrêt tatouage couleur ?

12/05/2013

En ce moment, en parallèle de l'affaire brûlante de la prostate de notre président et le nombre précis de manifestants derrière Mélanchon durant son interview par TF1, un autre sujet fait polémique : l'arrêt des tatouages couleur.
Vous l'aurez compris : nos politiciens s'ennuient. Mais regardons cette histoire de plus près. 

Comment ça l'arrêt des tatouages couleur ? 

Un arrêté visant à interdire l'utilisation de 59 sur les 153 colorants proposés. 9 encres sur 10 sont donc menacées. Resteront disponibles 27 colorants rouges, 13 blancs, 13 oranges, 12 jaunes, 6 noirs, 3 violets, et 3 bruns. Autant vous dire que la gamme de choix s'amenuise considérablement. Surtout lorsque l'on sait que ces couleurs sont extrêmement photosensible (ce qui veut dire qu'elles ont tendance à disparaître en quelques mois).
En Espagne et en Suisse, des mesures semblables sont déjà mises en place, mais dans la limite du raisonnable.

Mais pourquoi les arrêter ?

Ces vilains colorants sont accusés de contenir des métaux toxiques et des hydrocarbures. Ces substances seraient elles coupables de combustions spontanées ? de brûlures à l'acide ? de mutations génétiques ? Non, bien pire : il paraitrait qu'elles exposent le tatoué à des risques de lymphadénopathies, pseudolymphomes, et, attention âmes sensibles s'abstenir... des cicatrices chéloïdiennes !
Oui, je sais, c'est effroyable. Moi aussi, j'ai tremblé. 
Vous comprenez mieux cette mesure ? Ah vous me rassurez, moi non plus.
Prévenir, c'est bien. Mais là, comme l'explique merveilleusement bien rue89, nous sommes en plein dans la surenchère de prévention. 

Quelles solutions s'offrent à nous ? 

Heureusement, un délais est accordé jusqu'en janvier 2014, "afin que de nouvelles analyses toxicologiques soient menées sur les pigments incriminés" (c'est Tin-Tin qui l'a dit).
Et si cette proposition d'interdiction est maintenue ? 
Personnellement, je vois 3 solutions bien distinctes pointer le bout de leur nez : la pratique dans l'illégalité, la "délocalisation" et/ou le chômage pour nos presque 4000 tatoueurs référencés en France. Une issue meilleure que l'autre ? Non, c'est évident. On ne règle pas un problème en le rangeant dans la case des "interdits", sous peine de le voir empirer considérablement. Sommes nous donc à l'aube du retour du tatouage dans des situations précaires ? Pas si l'Etat se réveille et réalise qu'il a certainement plus grave à gérer. S'il en doute, je serais ravie de lui transmettre une boîte à idées, remplie de problèmes de société auxquels trouver une solution.




Je ne serais pas personnellement touché par l'arrêt des couleurs. Je me tiens le plus fidèlement possible aux simples tracés noirs. Par contre, je soutiens la cause et tenais à pointer du doigt le manque de logique dont est victime la profession du tatouage. Car malgré le fait que je trouve déplorable l'acte de nous ôter cette liberté de choix, je trouve bien plus scandaleux que l'on puisse ainsi tenter d'éradiquer toute une profession qui n'a, en somme, rien demandé à personne. 




You Might Also Like

7 commentaires

  1. Une chance que je n'ai pas l'intention de passer à la couleur...
    Franchement cette nouvelle loi craint vraiment. Je n'arrete pas de me demander pourquoi ils perdent leur temps la dessus. Cette loi est en vigueur ailleurs à l'etranger ? On s'y interroge ? Ou il n'y a que la France ?

    Tous des nazes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens justement de mettre cet article à jour (transmission de pensée ? ahah) concernant les autres pays et j'ai mieux développé quelques points :)

      Supprimer
  2. Je suis bien malheureuse de cette interdiction. D'autant plus malheureuse que pour continuer je vais devoir soit, faire pratiquer mon tatoueur préféré dans l'illégalité au risque de l'exposer à des soucis judiciaires, soit partir à l'étranger et ne pas retrouver son trait. Je suis un peu soulée du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, tout n'est pas encore joué... Croisons les doigts tous ensemble, après tout, il ne suffit que d'un miracle ;) Mais oui, c'est clair que si la loi passe, ça risque d'être assez compliqué pour la continuité de projets...

      Supprimer
  3. Tout cela nous montre vraiment où sont leur priorité! C'est déplorable. Et honnêtement, il y a un tas d'autre chose beaucoup plus nocive pour la santé qu'ils n'interdisent pas (Et souvent parce que ça leur rapporte gros cf: les cigarettes.)

    RépondreSupprimer
  4. http://fyeahtattoos.com/post/70600442748/my-icosahedrons-3-by-sacha-made-with-love

    Je viens de tomber sur cette photo.

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot !

Like us on Facebook

Instagram